13 novembre 2019 - 18:53 |

Forum pour l’investissement en Afrique, une pluie de contrats pour $67,6 milliards

« L’Afrique est en plein essor — et l’Afrique rayonne ! C’est une Afrique nouvelle, plus confiante. Un continent désormais plus conscient de sa place dans le monde et déterminé à être une destination de choix de l’investissement mondial » a déclaré Akinwumi A. Adesina, président de la Banque africaine de développement (BAD) en ouverture du deuxième Forum de l’investissement en Afrique organisé par la banque de développement à Johannesburg en Afrique du Sud du 11 au 13 novembre. Ajoutant « Nous sommes rassemblés ici non pas comme de simples investisseurs, mais des investisseurs dans l’espoir. Espoir pour l’Afrique – un continent qui regorge d’incroyables opportunités attendant d’être découvertes par les audacieux ». 

Une deuxième édition qui a tenu toutes ses promesses avec des engagements de $67,6 milliards à travers 52 accords. C’est 44% de plus que lors de la première édition du Forum en 2018 ($46,9 milliards). Dans son discours d’ouverture, Akinwumi A. Adesina a souligné que les engagements pris n’étaient pas des promesses en l’air citant les essais transformés lors du 1er forum comme le financement de l’Africa Infrastructure Investment Fund pour l’accélération des investissements dans l’agriculture ($500 millions), la mobilisation de $175 millions en faveur des PME à travers le Fonds africain de garantie, le financement du projet agroindustriel de transformation de viande bovine en Afrique du Sud ($350 millions), etc. Ajoutant « Promesse faite, promesse tenue ».

Parmi les projets emblématiques de ce second forum, un accord de concession pour métro aérien à Accra au Ghana, le Accra Sky Train. Toujours pour le Ghana s’est concrétisé un prêt syndique de $600 millions auprès d’un consortium composé de la BAD, du Crédit Suisse et de la Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC) en faveur de la chaîne de valeur du cacao (Lire Comment va être utilisé le prêt de $600 millions en faveur du cacao au Ghana ?).

Des investissements plus que nécessaires dans l’agriculture où seulement $7 milliards par an sont investis  sur le continent alors que les besoins s’élèveraient à $45 milliards souligne Jennifer Blanke, vice-présidente pour l’agriculture à la BAD.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +