14 janvier 2014 - 00:00 |

Le Japon entend se positionner en Afrique

 

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a achevé hier une tournée africaine qui l’a conduit en Côte d’Ivoire, au Mozambique et en Ethiopie. Dans ce dernier, il s’est engagé à allouer $ 4,8 millions (€ 3,5 millions ) pour soutenir l’agriculture éthiopienne, notamment dans sa transformation technologique en cours, a t-il noté.

Au Mozambique, si les $ 672 millions d’aide promis sont essentiellement destinés à accéder aux ressources en gaz et en charbon et notamment à contribuer au développement du corridor nord de Nacala destiné à évacuer ces ressources naturelles, une part de cette aide serait également destinée à l’agriculture. Quant à la Côte d’Ivoire, $ 90 millions ont été promis, notamment pour attirer des investissements japonais dans le pays mais aussi dans l’ensemble de la Cedeao.

Première tournée africaine d’un Premier ministre japonais en 8 ans, elle avait pour objectif de positionner le Japon sur l’échiquier africain car le Japon a besoin de matières premières, comme les terres rares et autres produits nécessaires dans la fabrication de produits électroniques et qu’il importe essentiellement de Chine actuellement.

Mais, dans le cadre de sa politique de renouveau économique –”Abenomics”– Tokyo entend aussi se positionner sur le continent africain face à une Chine omniprésente depuis 10 ans, tout en sachant que le Japon ne pourra pas consacrer les quelque $ 75 milliards que Pékin a misé sur l’Afrique depuis 10 ans.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +