14 avril 2014 - 11:38 |

Hausse de 10% de la production de riz en 2014/15 dans 4 pays d'Afrique de l'Ouest

La hausse aurait déjà été de 13% en 2013/14, selon l’USDA

(14/04/2014)

Selon les dernières estimations du département américain de l’Agriculture (USDA), la production de riz décortiquée en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Mali et au Burkina Faso devrait augmenter de 10%, à 5,6 millions de tonnes (Mt) en 2014/15 (octobre à septembre). Ainsi, leurs importations sont prévues baisser de 6%.

Déjà, en 2013/14, la production est en passe de croître de 13% et atteindre 5 Mt contre 4,5 Mt en 2012/13. Pourtant, la météorologie n’a guère été favorable avec des pluies en retard et des périodes prolongées de sécheresse. Si la production devrait croître en Côte d’Ivoire (+20%, à 1,2 Mt) et au Mali (+14% à 1,4 Mt), elle devrait baisser au Burkina Faso ( -5% à 200 000 t) et au Sénégal ( -9% à 290 000 t).

A noter qu’en Côte d’Ivoire, la mise en application de la Stratégie nationale révisée de développement de la filière riz 2012-2020 semble porter ses fruits avec une progression constante de la production ces trois dernières années. Au Mali, l’USDA souligne l’amélioration des systèmes d’irrigation. Notons que le pays produit deux variétés: le Nerica et le Gambiaka, ce dernier étant le préféré des nationaux. En revanche, au vu des résultats, les Etats-Unis semblent sceptiques quant à la capacité du Sénégal d’atteindre son objectif d’autosuffisance en 2017.

De son côté, la consommation progresserait de 7% entre 2012/13 et 2013/14 et à nouveau de 7% entre 2013/14 et 2014/15. Elle devrait ainsi totaliser 8,2 Mt en 2013/14 et 8,8 Mt en 2014/15 dans ces 4 pays, toujours selon l’USDA. La consommation totale et par habitant pour chacun des 4 pays en 2013/14 serait la suivante: Burkina Faso, 480 000 t et 35 kg/hab.; Côte d’Ivoire, 1,7 Mt (+3% sur 2012/13) et 71 kg/hab.; Mali, 1,4 Mt (+10% sur 2012/13) et 76 kg/hab.; Sénégal, 1,4 Mt (+2% sur 2012/13).

En 2013/14, les importations de ces 4 pays seraient plutôt stables, à 3,6 Mt, mais baisseraient de 6% en 2014/15. Au Burkina, elles progresseraient de 10% à 280 000 t, la production locale couvant 42% de sa demande. Quant à la Côte d’Ivoire, le gouvernement anticipe une chute de 30% des importations en 2013/14 mais l’USDA est plus mesurée, estimant que cette baisse serait effectivement au rendez-vous, mais de 13%. Quant au Mali, ses importations grimperaient à 149 800 t (+7%) du fait de sa baisse de production et de 10% au Sénégal à 1,1 Mt.

Actuellement, la Côte d’Ivoire importe principalement du Vietnam, de Thaïlande et d’Inde, tandis que le Sénégal importe d’Inde, de Thaïlande et du Brésil.

Pays: 
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +