14 juin 2017 - 12:30 |

Le malaisien Bionas décrit son projet pour la Grande muraille verte au Mali

Cette semaine, des responsables de la société malaisienne Bionas séjournent au Mali afin de progresser dans la mise en œuvre du projet de la Grande muraille verte dont le tracé porte sur environ 886 km en passant dans les régions de Kayes et Koulikoro. Un projet d'une durée de 25 ans, a expliqué hier lors d'uen conférence de presse, Djibriala Maïga, vice consul du Mali à Khartoum qui dirige la délégation.

Le projet de Bionas au Mali tend  à lutter contre la désertification avec la plantation d'arbres, la sécurité dans les zones concernées, l’élevage, mais aussi la construction de logements, d'écoles, de centres de santé, de centres religieux, des unités industrielles, des supermarchés, la production de la viande halal, a-t-il précisé. Le projet créerait près de 2000 emplois au Mali.

Le projet s'articulera autour de 29 blocs, chaque bloc comprenant une ferme d'environ 8 ha de terres aménagées pour l’agriculture, la plantation d'arbres et de l’élevage. Chaque 5 bocs constituent un village selon le projet. Au total, il devrait y avoir 29 blocs au Mali qui toucheraient 12 500 familles.

 

De façon plus globale, le projet de la Grande Muraille Verte, initié en 2002, tend à lutter contre la désertification,  en restaurant et développant des zones arides et semi-arides de Dakar à Djibouti , en passant par la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger, le Nigeria, le Tchad, le Soudan, l'Ethiopie, l'Erythrée jusqu'à Djibouti.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +