15 juin 2020 - 14:07 |

Le Ghana importe du sucre de Russie

Pour la première fois depuis longtemps, le Ghana, aux côtés de l'Afrique du Sud et de Madagascar ont importé du sucre de Russie, Moscou ayant aussi repris ses ventes de l'édulcorant à l'Afghanistan et la Norvège ce qu'elle n'avait plus fait depuis 2016, souligne Kun.uz repris par la BBC. Notons le récent essor de la Russie sur la filière sucre avec des volumes exportés, toutes destinations confondues, qui ont été multipliés par 13 entre janvier et mai pour atteindre 619 000 t générant des recettes multipliées, quant à elles, par 10 à $ 245 millions. L'Ouzbékistan est son premier marché avec 165 000 t, suivi par l'Azerbaïdjan avec 99 000 t, le Kazakhstan avec 96 000 t, le Tadjikistan 63 000 t et le Turkménistan avec 39 000 t.

Quant aux importations russes de produits intéressants l'Afrique de l'Ouest mais qui pourtant ne lui en fournit pas ou peu, plusieurs points sont à noter. Ainsi, les achats russe de bananes sur les quatre premiers mois de l'année ont été en très légère hausse par rapport à janvier-avril 2019, à 582 100 t contre 580 300 t, pour un coût de $ 432,1 millions contre $ 430,5 millions. Un marché dont est quasi absente l'Afrique puisque, traditionnellement, la Russie importe 90% de ses bananes d'Equateur, soulignait l'année dernière Russia Business Today. La Russie représente 22% des exportations équatoriennes de bananes.

Autre produit importé par la Russie et qui intéresse l'Afrique, le café dont les importations ont, là encore, légèrement augmenté à 75 900 t contre 73 500 t en janvier-avril 2019, pour une valeur de $ 211,1 millions contre $ 207,3 millions. A noter que ceci ne comprend pas les importations  de café soluble alors qu'environ 60% du café consommé en Russie est du café instantané Robusta.  Selon Perfect Daily Grind, les principaux fournisseurs de café (non soluble) à la Russie sont le Brésil et le Vietnam, mais le potentiel de développement d'autres origines est grand puisque la Russie demeure encore très largement un pays buveur de thé plutôt que de café. Ceci dit, le segment du café de spécialité se développe.

S'agissant des achats de fèves de cacao sur la période de janvier à fin avril, ils ont augmenté par rapport à la même période en 2019, à 21 700 t contre 18 800 t pour une valeur de $ 64,6 millions contre $ 49,8 millions. Les produits chocolatés sont également en hausse en volume mais dans une moindre mesure, à 39 000 t contre 37 500 t, mais en baisse en valeur à $ 165,9 millions contre $ 169,3 millions. Le premier fournisseur de fèves est la Côte d'Ivoire suivie par le Ghana, l'Indonésie et la Malaisie, selon Trend Economy.

Enfin, les importations d'huile de palme ont fortement baissé sur la période de janvier à fin avril par rapport à 2019, à 299 300 t contre 361 700 t alors que la valeur demeure stable à $ 232,6 millions contre $ 224,8 millions. Bien entendu, cette huile de palme vient d'Asie.

Pays: 
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +