15 juillet 2021 - 10:27 |

Regain des broyages de fèves de cacao en Europe

Les prémisses d’une reprise de la demande de cacao sont perceptibles. Les broyages européens ont grimpé de 13,6% au deuxième trimestre par rapport à la même période en 2020 pour s’établir à 356 854 tonnes, selon les chiffres publiés par l’European cocoa association (ECA).  C’est la première augmentation trimestrielle en glissement annuel depuis le début de la pandémie de la Covid-19.

En Allemagne, la reprise est plus marquée avec une hausse de 18% des broyages à 93 064 tonnes, selon l’Association allemande de l’industrie de la confiserie (BDSI). Les broyages ont progressé en raison de l'augmentation de la demande industrielle alors que l'économie se remettait de l'impact de la crise du coronavirus avec des broyages trimestriels proches des niveaux d'avant la pandémie, a déclaré l'association. Les broyages de cacao de l'Allemagne ont chuté de 8,4% en 2020 et  encore de 8,1% au premier trimestre 2021.

Signe de cette reprise de la demande, Barry Callebaut annonce une hausse de ses ventes de chocolat en volume de 21,2%  au troisième trimestre. « Au troisième trimestre, nous avons enregistré une accélération de la croissance des volumes par rapport à une base de comparaison faible. Grâce à cette dynamique retrouvée et à la bonne performance du chocolat, nous sommes solidement revenus en territoire positif pour les neuf premiers mois de l'exercice en dépassant même le volume d'avant la Covid-19. » a déclaré dans un communiqué Antoine de Saint-Affrique, CEO du groupe. Au cours des neuf premiers mois de l’année 2020/21, les ventes en volume progressent de 3,4% à 1,622 million de tonnes. La croissance des volumes est perceptible  dans tous  toutes les régions (Amériques +9,4 %, Asie-Pacifique +9,0 %, EMEA +2,9 %)

Un record de production de cacao attendu en Côte d’Ivoire

Si cette reprise de la demande a soutenu les cours du cacao tant à New York qu’à Londres, les approvisionnements sont amples. La Côte d’Ivoire s’achemine vers une récolte record avec des arrivées de fèves dans les ports qui devraient atteindre 2,3 millions de tonnes (Mt)  d'ici la fin de la campagne en septembre,  soit 100 000 tonnes de plus que le précédent record, ont estimé hier  les exportateurs et les compteurs de cabosses.

Ils précisent à Reuters que la production serait plus élevée si les fèves introduites en contrebande vers le Ghana, le Libéria et la Guinée voisins étaient comptées. Avec la hausse des prix dans les pays voisins de la Côte d’Ivoire, la contrebande s’est accélérée depuis le mois de mai.  Neuf directeurs de coopératives de cacao interrogés par Reuters ont déclaré que les agriculteurs des zones frontalières ouest de la Côte d'Ivoire vendaient actuellement les fèves  à FCFA 550 à FCFA 650 le kilo alors que le même cacao se vend à FCA 800 à la frontière avec le Libéria et à  FCFA 900 francs en Guinée.

Pays: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +