16 janvier 2020 - 16:51 |

Mighty Earth lance sa carte responsabilité du cacao en Côte d'Ivoire

L'ONG environnementale américaine Mighty Earth a annoncé hier la publication de sa Carte responsabilité du cacao pour la Côte d'Ivoire. Cette carte interactive serait une première mondiale.

Selon le communiqué, les fichiers de données inclus dans la carte responsabilité du cacao sont inédits. Ils comprennent les listes des coopératives certifiées par Rainforest Alliance/UTZ et Fairtrade International ainsi que des informations retraçant la chaîne d’approvisionnement en chocolat de Hershey’s et Cémoi jusqu’au niveau de la coopérative. Des informations sur les coopératives de géants du chocolat comme Lindt, Nestlé, Valhrona et d’autres sociétés y figurent également, souligne son communiqué.

« Pour la première fois, des entreprises et des organismes de certification ont mis à disposition des informations sur leur chaîne d’approvisionnement. Ceci nous permet, et permet maintenant à tous et partout, d’améliorer la traçabilité du cacao et plus rapidement », a déclaré Etelle Higonnet, directrice de campagne senior pour Mighty Earth.

La carte indique les alertes de déforestation pour l’ensemble de la Côte d’Ivoire et se réactualise automatiquement toutes les deux semaines grâce à la plateforme Images de Vivid Economics et de Remote Sensing Applications Consultants, un outil financé par l’Agence spatiale du Royaume-Uni. Elle indique aussi l’occupation des sols pour près d’un tiers de la région productrice de cacao, avec une couverture de l’ensemble de la Côte d’Ivoire prévue pour mars prochain. La quasi-totalité des coopératives de cacao du pays, soit près de 5 000, sont répertoriées avec des informations notamment sur la parcelle et le cacaoculteur, la certification ou non de la coopérative par Rainforest Alliance/UTZ ou Fairtrade International, la proximité de chaque coopérative par rapport à une aire protégée. "Et, point essentiel, les clients de la coopérative, quelle que soit la source de cette information. Mighty Earth a intégré des renseignements sur la chaîne d’approvisionnement jusqu’au niveau de la coopérative pour Lindt, Cémoi, Nestlé, Hershey’s, Valhrona et d’autres sociétés. Mars a commencé à fournir ses informations. Certaines entreprises telles que Blommer ont refusé d’adopter la traçabilité et de publier des informations sur leur chaîne d’approvisionnement", précise le communiqué.

Et Mighty Earth de détailler les bons et mauvais élèves. « Nous félicitons les entreprises qui ont participé et nous remercions le ministère ivoirien de l’Agriculture et le Conseil Café Cacao qui en fournissant des informations sur leurs milliers de coopératives ont fait preuve d’un courageux leadership. Mais il faut faire plus. Les gouvernements du Ghana, de l’Équateur et du Cameroun doivent prendre des mesures semblables pour améliorer leur transparence — il est vraiment dommage que le Ghana se retrouve à la traîne par rapport à la Côte d’Ivoire. Des entreprises comme Ferrero et Touton, qui n’ont jamais répondu à notre demande de données sur les coopératives, doivent emboîter le pas. Et des entreprises comme Blommer Chocolate, qui ont catégoriquement refusé de participer, doivent moderniser leur mode de pensée et se rallier à la révolution de la transparence qui secoue leur secteur. Plus important encore, les trois plus grands négociants, Barry Callebaut, Cargill et Olam, doivent rendre publics les noms des coopératives auprès desquelles ils s’approvisionnent ».

Pays: 
Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +