16 février 2021 - 16:05 |

Le FIDA et la Banque mondiale prêtent $ 72 millions à l’Etat de Kogi au Nigeria pour renforcer les infrastructures agricoles

Le gouvernement de l’Etat de Kogi  au Nigeria a signé deux accords de prêts subsidiaires distincts avec la Banque mondiale et le Fonds international de développement agricole (FIDA) d’une valeur de $ 62 millions et de $ 10 millions respectivement, afin d’améliorer plus de 500 km de routes rurales et lutter contre l’insécurité alimentaire en développant l’agriculture dans l’Etat, indique Premium Times Nigeria.

La Banque mondiale prête $ 62 millions à l’Etat de Kogi pour améliorer plus de 500 kilomètres de routes rurales, ainsi que la connectivité et l'accès aux marchés locaux et aux services agro-industriels de l'État, et permettra l’amélioration des centres agro-logistiques dans le cadre du Projet d’accès rural et de commercialisation agricole (RAAMP). Il est à noter que ce prêt est financé exclusivement par la Banque mondiale, on retrouve d’autres acteurs financiers tels que l’Agence française de développement et le gouvernement fédéral nigérian.

Quant au FIDA, il  vise à développer les chaines de valeur, promouvoir la transformation agricole et mettre fin à l’insécurité alimentaire. Ainsi, le prêt de $ 10 millions servira à développer la production, la transformation et la commercialisation des filières riz et manioc dans les localités ciblées de l’Etat de Kogi. Trois éléments sont principalement ciblés par le programme, il s’agit du « développement du marché agricole, pour soutenir la valeur ajoutée, les liens commerciaux et le soutien aux infrastructures de marché et pour construire une très forte orientation agro-alimentaire et chaîne de valeur pour les agriculteurs des communautés rurales » peut-on lire.

Le contexte nigérian est préoccupant. Le taux d’inflation du pays ne cesse de croitre et l’inflation des prix des denrées alimentaires a atteint un niveau record en janvier. En effet, l’indice alimentaire a fortement augmenté pour atteindre un niveau record de 20,57 % en janvier 2021, contre 19,56 % le mois précédent. L’Etat de Kogi figure en tête de la liste des Etats aux taux d’inflation les plus élevés en janvier 2021 avec un taux qui culmine à 21,38 %.  Un constat d’autant plus préoccupant car il s’agit d’un Etat agricole dont 70 % de la population de l’Etat est composé d’agriculteurs.

En outre, au début du mois le février, le Groupe du Sommet économique nigérian (NESG) a mis en évidence que le Nigeria devait maximiser l’accord sur la Zone de l’libre-échange continentale africaine (ZLECAF) et renforcer ses chaines de valeurs nationales en développant ses exportations de produits industriels agricoles. Parallèlement, Laoye Jaiyeola, PDG de NESG, soulignait le besoin de réformes dans les chaines de valeur du transport.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +