16 août 2014 - 00:00 |

Rwanda : cap sur l’irrigation

Comment améliorer la production alimentaire et les cultures orientées vers les marchés d’exportation ? Le gouvernement du Rwanda a opté pour l’irrigation et a pris la décision de subventionner 50% des équipements destinés à l’irrigation que cela soit pour les petites ou grandes exploitations, qu’elles produits des cultures vivrières ou des cultures d’’exportation. «Nous dépensons des millions de francs pour le riz et autres importations de produits alimentaires. Nous sommes convaincus que ce programme contribuera à augmenter la productivité du secteur et, à terme, à augmenter nos exportations, en particulier dans le sous-secteur de l’horticulture», a déclaré Claver Gatete, le ministre rwandais des Finances et de la planification économique dans une interview au New Times.
En outre, développer l’irrigation devrait permettre de réduire l’impact du changement climatique. Selon le secrétaire permanant du ministère de l’Agriculture, Innocent Musyabimana, la productivité des cultures dans certaines régions du pays comme la province de l’Est a diminué au cours des dernières années en raison de l’insuffisance des précipitations. ”Nous voulons développer environ 500 systèmes d’irrigation, en particulier dans les régions qui connaissent des sécheresses prolongées, comme le Bugesera et Kayonza, pour assurer la sécurité alimentaire”, a t-il indiqué. Le ministère travaille notamment avec le gouvernement israélien en formant des agents de terrain aux nouvelles technologies d’irrigation.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +