16 novembre 2022 - 16:00 |

Avec la récession qui se profile, des prix agricoles en baisse en 2023

Les prix des matières premières agricoles comme le café, les céréales fourragères et les oléagineux pourraient baisser l'année prochaine alors que de nombreuses grandes économies entrent en récession. Mais, ils resteront élevés en termes historiques, à environ 50% de plus que les niveaux d’avant la pandémie de la Covid-19, indique la banque néerlandaise Rabobank dans  son dernier  rapport sur les perpectives 2023 des marchés des matières premières agricoles.

D’un  niveau record en mai 2022, les prix de matières premières agricoles ont chuté de 18% entre les mois de mai à octobre avec la force du dollar,  la faiblesse de la demande, une meilleure situation du transport par conteneurs, la mise en place temporaire du corridor céréalier de la mer Noire et certaines récoltes exceptionnelles.

"Les prix agricoles pourraient (encore) baisser, ce n'est pas parce que la production s'améliorera de manière significative, mais parce que la demande devrait être si faible", a déclaré Carlos Mera, responsable des études de marché sur les produits agricoles à la banque. Car, souligne la banque, la production est actuellement relativement inélastique par rapport aux prix. L’inflation  mondiale a entrainé une baisse du pouvoir d’achat et  dans certaines grandes économies la récession se profile. « Une récession mondiale limiterait la demande sur un certain nombre de fronts, des aliments pour animaux et des produits liés à l'énergie aux produits non essentiels comme le coton, le café et le cacao » indique la banque.

La banque s’oriente vers une vision baissière pour un certain nombre de produits agricoles et s’attend également à une potentielle forte volatilité car les stocks de matières premières agricoles dans les pays exportateurs sont généralement faibles.

 

 

 

 

Filières: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +