16 décembre 2009 - 18:01 |

L’Union europénne adopte une position « soft » sur les importations de bois illégal

Les ONG désapprouvent cette décision


(16/12/09) Les ministres de l’Agriculture de l’Unione européenne ont rejeté la proposition visant à interdire l’importation de bois illégal, approuvant une série de mesures moins strictes. La Grande-Bretagne, l’Espagne et les Pays-Bas soutenaient cette position. La Grande-Bretagne a refusé de voter pour ces mesures édulcorées, faisant valoir qu’elles n’étaient suffisantes pour arrêter l’exploitation forestière illégale, responsable à hauteur de 20% des émissions de dioxyde de carbone. ”Nous ne devrions pas seulement restreindre les bois illégaux qui rentrent sur notre marché, nous devrions l’interdire”, a déclaré sous-secrétaire britannique à l’Environnement, Huw IRRANCA-Davies. En outre, la Grande-Bretagne a fait valoir que les mesures approuvées allaient à l’encontre des efforts déployés des négociations sur le climat discutées à Copenhague.
Le projet de loi approuvé le 15 décembre sera envoyé au Parlement européen pour une deuxième lecture l’année prochaine.
L’association écologiste Greenpeace a déclaré que la proposition était un accord politique faible se pliant aux intérêts du lobby du bois.
Selon, les organisations environnementales, l’Europe achète pour €1,2 milliard de bois illégalement abattu un an, soit environ 20 % de ses importations.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +