17 janvier 2022 - 17:13 |

La Côte d'Ivoire met les bouchées doubles en matière de formation technique

La Côte d’Ivoire met les bouchées doubles en termes de formation, dont la formation agricole et agro-alimentaire. C’est ce qui a été souligné samedi par le Premier ministre Patrick Achi à l’occasion de l’inauguration du Centre de Bureautique, de Communication et de Gestion (CBCG) de Bouaké.

« La Côte d’Ivoire a besoin aujourd’hui d’ouvriers, de techniciens, de scientifiques, d’ingénieurs pour accélérer la machine de ses entreprises, celle de son marché de l’emploi, celle de sa Nation », a-t-il déclaré. "Dans ce cadre, l’enseignement technique, la formation professionnelle et l’apprentissage constituent un volet absolument cardinal de cette stratégie ".

Cette inauguration du CBCG à Bouaké entendrait marquer l’accélération de l’édification des centres et lycées d’enseignement technique et de formation professionnelle, dotés d’internats, sur toute l’étendue du territoire national, à l'instar du Lycée professionnel agroalimentaire et de maintenance industrielle de Yopougon, financé par la France via le Contrat de désendettement et de développement (C2D), pour un investissement de plus de FCFA 11,5 milliards. En lien évident avec l'agroindustrie et les produtis du terroirs, on peut aussi noter le Lycée professionnel hôtelier de Yamoussoukro, pour un montant global de près de FCFA 6 milliards, dont 80% sur financement du Fonds saoudien pour le développement.

L’ambition du gouvernement, avec la création d’un ministère dédié, est de faire passer le taux de scolarité dans le secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, à plus de 15% d’ici 2025.

 

 

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +