17 juin 2022 - 16:13 |

Face à l’urgence, l’OMC conclut des accords commerciaux sur la pêche, la santé, l’agriculture

Des négociations marathon et ardues ont jalonné cette semaine de  la douzième conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du  commerce (OMC) pour aboutir à une série d’accords sur des sujets cruciaux comme la pêche, la santé, la sécurité alimentaire, les droits de propriété intellectuelle sur les vaccins.

"Ce n'était pas un processus facile. Il y a eu beaucoup de bosses, comme je l'avais prédit. C'était comme des montagnes russes, mais à la fin nous y sommes arrivés", a déclaré Okonjo-Iweala, directrice générale de l'OMC lors de la dernière conférence de presse. C’est « un résultat sans précédent » a-t-elle affirmé.

Après plus de  20 ans  le lancement des négociations sur la péche,   les 164 États membres de l’OMC ont trouvé un accord sur la suppression des subventions à la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN)  ainsi qu’à la pêche concernant un stock surexploité. C’est un premier pas. Restent les questions sur la surcapacité qui seront traitées lors des prochaines conférences. 

Bien que déclaratif, les membres de l’OMC ont affirmé aussi l’importance "de ne pas imposer de prohibitions ou de restrictions à l'exportation" qui soient contraires aux règles de l'OMC. Une affirmation au moment où à la suite de la guerre Russie-Urkaine plusieurs Etats restreingnent leur exportation. L'OMC demande que toutes mesures d'urgence introduites pour répondre à des préoccupations en matière de sécurité alimentaire, comme un gel des exportations, "soient temporaires, ciblées et transparentes", et soient notifiées à l'OMC.

En outre, l’OMC a décidé, dans un second texte, de progéger les les achats de nourriture du Programme alimentaire mondial de restrictions qui pourraient être imposées par certains pays.

Reconnaissant "l'importance vitale de l'agriculture", Okonjo-Iweala a noté que les différences sur certaines questions, notamment la détention de stocks publics à des fins de sécurité alimentaire, le soutien interne, le coton et l'accès au marché "signifiaient que nous ne pouvions pas parvenir à un consensus sur une nouvelle feuille de route pour les travaux futurs." Cependant, a-t-elle ajouté, "les membres ont trouvé un sens renouvelé à leur objectif : ils sont déterminés à s'y tenir sur la base des mandats existants, en vue d'obtenir des résultats positifs lors de la 13ème Conférence ministérielle de l’OMC".

« Il y a longtemps que l’OMC n’avait pas obtenu un nombre aussi important de résultats multilatéraux. Les résultats démontrent que l’OMC est capable de répondre aux urgences de notre époque », s’est réjouie la directrice générale.

Pays: 
Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +