17 novembre 2020 - 19:49 |

Nouvelle pression de la Côte d’Ivoire et du Ghana sur le marché du cacao ?

La Côte d’Ivoire et le Ghana vont-ils suspendre les programmes de durabilité afin d’exercer plus de contrôle sur les prix du cacao ? Les deux premiers producteurs mondiaux auraient décidé lors d’une réunion la semaine dernière à Accra de suspendre les programmes permettant aux acheteurs de vérifier si le cacao est cultivé de manière durable, selon deux sources contactées par l’agence Bloomberg.

Si une telle démarche avait été prise l’année dernière pour inciter davantage d’entreprises à payer un différentiel de revenu de subsistance (DRS) de $400 la tonne en faveur du planteur (Lire : La Côte d'Ivoire et le Ghana reprendraient leurs ventes de cacao sur 2020/21 après avoir tranché pour un DRS de $ 400), cette fois-ci elle serait initiée pour que les acheteurs s’acquittent pleinement de la prime « qualité », variable suivant les origines de cacao (Lire : Les exportateurs de cacao demandent à la Côte d'Ivoire de réduire le différentiel).

La décision aurait été retardée en raison du décès de l'ancien président du Ghana Jerry Rawlings. 

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +