17 décembre 2009 - 13:30 |

L’UE et les pays d’Amérique latine signent un accord sur la banane

Fin du plus long contentieux commercial


(16/12/09)
L’Union européenne et les pays d’Amérique Latine ont paraphé le 15 décembre à Genève un accord mettant fin au plus ancien des contentieux commerciaux de la planète. La guerre de la banane, qui a débuté à la signature du traité de Rome en 1957, voire avant, opposait les Européens à l’Amérique latine et d’autres pays producteurs qui dénonçaient le régime douanier préférentiel accordé aux producteurs des pays ACP (Afrique, Caraïbe et Pacifique).
Le pacte devrait être officiellement signé l’année prochaine. Les 27 Etats membres de l’UE devant l’approuver séparément, le processus pourrait durer de six à neuf mois.
Aux termes de l’accord, l’Union européenne, premier importateur mondial de bananes, s’engage à réduire les tarifs douaniers appliqués aux importations de bananes des pays hors-ACP de 176 euros la tonne actuellement à 148 euros dans un premier temps, puis graduellement à 114 euros en 2017.
En contrepartie, les producteurs latino-américains et les Etats-Unis acceptent d’abandonner leur recours devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
Les pays ACP les plus pauvres recevront environ 200 millions d’euros à titre de compensation de leur manque à gagner.
En 2008, les importations de l’UE se répartissaient à hauteur de 10,5% en provenance de l’UE, 17% des ACP et 72,5% en Amérique Latine. Pour les pays ACP, sur les 918 226 tonnes importées en 2008, 30,4% venait du Cameroun, 23,6% de la Côte d’Ivoire, 18,5% de la République dominicaine, 9% de Belize et 18,5% d’autres pays ACP.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +