18 mars 2022 - 11:19 |

La Côte d'Ivoire et la Turquie se courtisent, notamment sur le terrain agricole

La Turquie semble prendre de plus en plus ses marques en Afrique de l’Ouest. Ainsi, la ministre des Affaires étrangères, de l’intégration africaine et de la diaspora, Kandia Camara, va achever dimanche une « visite d’amitié et de travail ». L’occasion « d’inviter les investisseurs turcs à privilégier la destination Côte d’Ivoire », selon une note du ministère des Affaire étrangères.

 

A l’issue d’une rencontre avec son homologue turc, Mevlüt Çavuşoğlu, la ministre Kandia Camara a obtenu la promesse de financement de plusieurs secteurs d’activités. L’agriculture figure en bonne place parmi les secteurs attractifs, là où « les potentialités d’investissements sont encore énormes en Côte d’ivoire ». Notons qu'en janvier dernier, l’entreprise turque Icon, spécialisée notamment dans les  engrais biologique, a annoncé s’implanter en Côte d’Ivoire (lire : L’engrais bio du turc Icon Group sur le marché ivoirien).Et le ministère de rappeler que le président Alassane Ouattara ambitionne de faire passer des 30% actuels à 60% la transformation des produits agricoles.De son côté, la Turquie a affiché une montée en puissance agricole avec un revenu national agricole qui est passé de $ 4,8 milliards à $ 27,4 milliards 2005 à 2021, rapporte l’agence Anadolu (AA).


L’occasion pour le chef de la diplomatie turque de rappeler que son pays avait déjà investi $ 240 millions et compte accroître cette présence. D’ailleurs, les deux ministres se sont engagés à mettre en place très prochainement une commission mixte économique Turquie-Côte d’Ivoire.

Rappelons que la Turquie a ouvert en 2009 son ambassade à Abidjan. Selon Khadidjata Toure, ambassadrice de Côte d’Ivoire en Turquie, le commerce bilatéral est passé de $ 200 millions à $ 630 millions entre 2013 et 2021. En janvier 2021, dans un très important dossier spécial Turquie publié par Fraternité Matin, Havva Yonca Gündüz Özçeri, l’ambassadrice de Turquie en Côte d’Ivoire indiquait que « Malgré la crise de Covid-19, il y a eu au moins 50% d’augmentation au cours des dix premiers mois de l’année 2020 par rapport à l’année précédente ».

 

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +