19 novembre 2021 - 12:49 |

L'ambition de l'OIAC de Solomon Rutega : Buvons du café africain, Construisons l’Afrique

Les 61ème Assemblées annuelles de l’Organisation inter-africaine du café (OIAC/IACO) prennent fin aujourd’hui avec des visites de Kigali, le Rwanda étant le pays hôte cette année du sommet (lire nos informations : L’Organisation interafricaine du café (OIAC) ouvre ses réunions annuelles à Kigali). Rappelons que son thème était le renforcement de la chaine de valeur du café pour un développement durable de l’économie et l’amélioration des revenus des producteurs africains.

La construction en cours de la zone de libre-échange continentale donne une impulsion supplémentaire à cette filière, avec pour finalité non seulement la production mais surtout la transformation des cafés africains sur place pour une consommation africaine, comme l’a souligné d’entrée de jeu la ministre de l’Agriculture et des ressources animales du Rwanda, Géraldine Mukeshimana. Pour ce faire, elle en a appelé à une meilleure rémunération avant tout des producteurs en tout début de chaîne.

C’est précisément ce à quoi travaille l’OIAC dans le cadre de la vision de son secrétaire-général Solomon Rutega, « Drink African Coffee Build Africa » (DACBA), Buvons du café africain, Construisons l’Afrique. Afin de soutenir l’industrialisation des filières cafés notamment dans les 25 pays membres de l’OIAC et créer des emplois pour les jeunes, l’OIAC poursuit entre autres son projet de facilité financière pour le café africain, projet qui a été retardé par la pandémie de la Covid. Rappelons que ce projet a le soutien de l’Africa Export Import Bank (Eximbank) et d’Ecobank.

Mots-clés: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +