19 novembre 2021 - 12:13 |

Les importations de sucre du Nigeria devraient augmenter à 1,93 Mt en 2021/22

Le Nigeria monte en puissance sur la scène du marché mondial du sucre, selon le rapport du Département américain de l’Agriculture (USDA) paru aujourd’hui.

Un rapport, comme d’autres, où on regrette une fois de plus l’absence quasi-totale de la situation des pays africains, Afrique du Sud et Nigeria exceptés…

Tout d’abord, s’agissant du marché mondial du sucre, l’USDA estime que la production en 2021/22 n’évoluera quasiment pas par rapport à la précédente campagne, à 181 millions de tonnes (Mt). La baisse de production attendue au Brésil devrait être compensée par une meilleure offre provenant de l’Union européenne, d’Inde, de Russie et de Thaïlande.

Les volumes exportés seraient aussi stables car la forte hausse des expéditions de Thaïlande serait compensée par une baisse des ventes brésiliennes. La consommation, en revanche, augmenterait notamment en raison de l’évolution de la demande en Chine, en Inde et en Russie.

Les stocks mondiaux baisseraient en raison de la contraction de ceux en Chine, en Indonésie et en Thaïlande.

Quid du Nigeria ? L’USDA ne le fait pas ressortir dans ses tableaux de production mais estime que sa consommation en 2021/22 glisserait à 1,6 Mt contre 1,61 Mt en 2020/21 et même 1,62 Mt en 2019/20. L’USDA s’attend à une légère montée en puissance de ses exportations à 350 000 t contre 300 000 t les années précédentes.

En revanche, ses importations devraient atteindre 1,93 Mt contre 1,88-1,89 Mt  ces dernières campagnes.

Visiblement, la politique nigériane de fermeture des frontières pour limiter les importations n’a pas atteint ses objectifs en matière de sucre.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +