20 mars 2020 - 16:33 |

RESLESS et SITAM, deux projets en discussion pour faire face aux difficultés du Burkina Faso

Réunion au sommet pour le développement agricole et l’élevage au Burkina Faso. Urbain Ibrahim Couldiaty, ministre délégué chargé de la Recherche scientifique et de l’innovation au Burkina Faso a présidé mardi et mercredi dernier, un atelier de partage des résultats de recherche des projets RESLESS (Recherche et apprentissage pour l’intensification durable des chaines de valeur de l’élevage des petits exploitants au Burkina Faso) et SITAM (Soutenir la prise de décision des petits exploitants agricoles : gérer les compromis et les synergies pour une intensification durable). Cette réunion est l’occasion pour les acteurs de recueillir les observations des acteurs, de les accompagner et de dégager des perspectives de recherche aux actions menées, souligne LeFaso.net.

« L’objectif a été de déceler les goulots d’étranglements à l’intensification durable de l’agriculture et d’aboutir à des compromis avec les agriculteurs et éleveurs pour une Agriculture respectueuse de l’environnement », peut-on lire. En effet, les projets s’intéressent exclusivement aux difficultés et aux possibilités des petits exploitants agricoles dans la gestion des équilibres entre production, durabilité, facteurs économiques et environnementaux.

Le projet SITAM travaille sur la base d’enquêtes réalisées auprès de 12 ménages situés dans deux communes de la région de l’Est du pays afin d’intensifier durablement l’agriculture. Le RESLESS, quant à lui, contribue à améliorer la politique d’intensification de l’élevage et les investissements perçus.

RESLESS et SITAM,  projets agricoles mis en oeuvre depuis 2016 dans l’Est et dans les Hauts-Bassins du pays respectivement, sont placés sous la direction du ministère de la Recherche scientifique et de l’innovation, et arrivent à leurs termes cette année. Plus précisément, ils sont mis en œuvre par l’INERA et l’Association Nourrir sans détruire (2016-2019) et ils sont accompagnés d’un partenaire financier : l’Institut international de l’environnement et du développement.

Ces projets sont réalisés dans le contexte d’aléas climatiques qui peinent à développer une production durable dans le pays. RASLESS et SITAM sont les volets burkinabè -concernant les domaines animal et végétal- du programme Recherche et apprentissage en matière d’intensification agricole durable en Afrique (SAIRLA) qui œuvre entre 2015 et 2020, dont l’objectif réside dans l’obtention de la sécurité alimentaire face à une population qui ne cesse de croitre.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +