20 avril 2021 - 16:22 |

Redécouverte d’un café Arabica d’Afrique de l’Ouest adapté à des températures plus élevées

Face au réchauffement climatique, qui n’épargne pas la culture du café (Lire notamment notre dernier article : Les beaux cafés Arabica de spécialité d’Ethiopie rattrapé par le climat), la redécouverte par une équipe de scientifiques d’une espèce de caféier sauvage et menacée d’Afrique de l’Ouest, le Coffea stenophylla, un Arabica supportant des températures plus élevées tout en bénéficiant de qualités gustatives est une bonne nouvelle.

Les résultats de cette redécouverte viennent d’être publiés par le Royal Botanic Gardens, Kew (RBG Kew), le Cirad, l’ONG Welthungerhilfe, le département des Forêts du Sierra Leone et l'Université de Greenwich dans Nature Plants. Les chercheurs ont démontré que cette espèce de caféier se cultive à une température moyenne de 25 C°, soit environ 2 C° de plus que le Robusta (23 C°) et 6 C° de plus que l’Arabica (19 C°) et présente des qualités gustatives élevées. Ainsi, en décembre 2020, un jury composé de professionnels de Jacobs Douwe Egberts, Nespresso, Starbucks, Supremo, Belco, AST Sensory Skills, La Claque Café et l’Arbre à Café ont qualifié le Coffea stenophylla d’un Arabica haut-de-gamme, souligne le Cirad. « Ces résultats fournissent la première évaluation sensorielle scientifique de C. stenophylla. Les juges lui ont trouvé un profil aromatique complexe, inhabituel et digne d'intérêt pour les consommateurs. Pour moi, cette nouvelle espèce est prometteuse pour le café de qualité », indique Delphine Mieulet, scientifique au Cirad.

Des recherches qui vont être mise en œuvre dès cette année avec les premières plantations de C. stenophylla  au Sierra Leone.

Pour Aaron Davis, directeur du département de recherche sur le café du RBG Kew, premier auteur de l’étude, ces résultats sont remarquables : « Il est vital de pérenniser la chaîne d'approvisionnement du café pour faire face au changement climatique - le café est le moteur d'une industrie mondiale de plusieurs milliards de dollars, soutient l'économie de plusieurs pays tropicaux et fournit des moyens de subsistance à plus de 100 millions de producteurs de café. Trouver une espèce de café qui se développe à des températures plus élevées et qui a une excellente saveur est une découverte scientifique unique - cette espèce pourrait être essentielle pour l'avenir d'un café de haute qualité. »

Pays: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non
Matières premières: 
Énergies renouvelables: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +