Une application pour calculer la séquestration du carbone dans les sols

 Une application pour calculer la séquestration du carbone dans les sols
Partager vers

La séquestration du carbone dans les sols est de plus en plus considérée comme un élément essentiel dans  l'atténuation du changement climatique.  Lors de la COP 21, la France a lancé  l’initiative 4 pour 1000 pour développer le stockage du carbone dans  les sols via la mise en place de pratiques de restauration des sols comme l’agriculture sans labour,  l’agriculture de conservation, etc (voir Les sols africains au coeur de l'initiative environnementale française "4 pour 1000").  Selon  les calculs de l’Institut national (français) de la recherche agronomique (Inra), une augmentation de 0,4% (ou 4 pour 1 000) de la quantité de carbone dans les sols, c’est à dire les stocks de matière organique, permettrait de compenser l’augmentation annuelle du gaz carbonique (CO2) dans l’atmosphère.

Les chercheurs du Centre international d'agriculture tropicale (CIAT), avec l'appui du Programme de recherche du CGIAR sur l'eau, les terres et les écosystèmes (WLE) et la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), ont développé une application Sol Organic Carbon App. Cette application calcule la quantité de carbone séquestrée dans le sol (t / ha), basée sur la concentration organique du sol en carbone (g / kg), ainsi que l'impact quantitatif des pratiques de conservation des sols sur la séquestration dans le temps et à différentes échelles. Ainsi, l’application peut évaluer les efforts visant à restaurer les terres dégradées.

L'outil est en accès libre  à l'adressse suivante

 

Autres Articles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *