21 janvier 2015 - 00:00 |
Résultats 1er trimestre de Barry Callebaut

Barry Callebaut veut améliorer ses marges sur ses activités cacao

Le groupe Barry Callebaut, leader mondial des fabricants de produits à base de cacao et de chocolat de qualité supérieure, a enregistré une hausse de son volume de ventes de 0,2 %, à 465 046 tonnes (t), sur les trois premiers mois de l’exercice 2014/15 (se terminant le 30 novembre 2014) par rapport à la même période en 2013 (463 99 t). Une croissance modeste mais supérieure à celle du marché mondial des confiseries chocolatées qui est en recul de 1,8%. En outre, si les volumes de vente de Barry n'ont augmenté que de 0,2%, son chiffre d'affaire, quant à lui, a fait un bond de 15,1%, à 1 743,6 millions de francs suisse (€ 1 725 millions environ).

La croissance des volumes découle d'une bonne activité du groupe sur les marchés européen (+0,8% à 205 660 t) et Asie-Pacifique (+9,3% à 18 195 t) ainsi que sur son segment produits Gourmet & Spécialités (+3,8 %). La croissance sur les marchés américains a été plus faible (+0,2% à 115 930 t). Aucun chiffre n'est publié concernant l'Afrique.

"Comme prévu, nous avons connu un début d’exercice plutôt lent, mais notre croissance a été très supérieure à celle du marché", a déclaré Juergen Steinemann, CEO du groupe Barry Callebaut. "Je suis satisfait que notre plus grande région, l’Europe occidentale, ait renoué avec la croissance, tirant parti des investissements réalisés l’an dernier en vue de renforcer nos capacités. Nous continuons de mettre l’accent sur l’amélioration de nos marges. Nous avons achevé l’intégration des activités acquises dans le cacao et nous nous employons désormais à consolider notre position de leader mondial de l’achat et de la transformation du cacao en optimisant notre gamme intégrée de services et de produits à l’intention de nos clients. "

De nouvelles recettes de chocolat pour résister dans les pays chauds

Notons que durant ces 3 premiers mois de l'exercice, Barry Callebaut a  lancé de nouvelles recettes de chocolats dotées d’une meilleure résistance thermique afin de répondre à la demande croissante de produits chocolatés dans les climats plus chauds, souligne le communiqué.  Il a aussi inauguré sa septième usine à Santiago du Chili, poursuivit ses travaux d'agrandissement de son usine brésilienne de chocolat à Extrema, a démarré l'agrandissement de sa fabrique de chocolat à Lodz en Pologne et  a construit son 17ème Centre Chocolate Academy à Dubaï qui ouvre ses portes aujourd'hui.

Quant à l'évolution des marchés des matières premières impliquées dans la fabrication du chocolat, Barry Callebaut rappelle qu'après avoir atteint son point le plus haut en 3 ans en septembre, à £ 2 112, les cours du cacao sur les marchés à terme ont chuté à £ 1 896 à la fin novembre. Les prévisions d’une bonne récolte en raison de conditions météorologiques favorables en Afrique de l’Ouest, ainsi que l’atténuation des craintes relatives à une possible épidémie d’Ebola dans les deux grands pays producteurs de cacao, la Côte d’Ivoire et le Ghana, se sont traduites par une baisse des prix.

Le marché mondial du sucre a connu une brève reprise au début du mois d’octobre, mais dans l’ensemble, les prix ont continué de chuter en raison des solides excédents des campagnes précédentes et de la constitution par les fonds d’une position à découvert. Les cours européens du sucre ont continué de baisser du fait du niveau élevé des stocks.

Les prix des produits laitiers ont continué de se replier sous l’effet d’une production laitière mondiale toujours robuste; les prix du lait en poudre ont, quant à eux, frôlé leur niveau le plus bas depuis cinq ans. La baisse de la demande chinoise et l’interdiction russe des produits européens ont entraîné d’importants excédents sur le marché, pesant encore davantage sur les prix.

 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +