21 janvier 2021 - 17:31 |

Le prix du cacao pourrait baisser à FCFA 750 pour la récolte intermédiaire en Côte d'Ivoire

Décidemment, l’actualité cacao est riche ! Les méventes de fèves sur la campagne principale pourraient entrainer une baisse de 10% du prix garanti au planteur durant la récolte intermédiaire qui démarre début avril, ont indiqué à Reuters deux sources du Conseil du café-cacao (CCC) qui requièrent l’anonymat. Ainsi, au lieu des FCFA 850 fixés l’année dernière pour la récolte intermédiaire, le prix garanti pourrait tomber à FCFA 750. Il est actuellement de FCFA 1 000 le kilo sur la campagne principale mais des planteurs disent avoir déjà du mal à trouver preneur même à FCFA 800.  

Habituellement, à mi-janvier, le n°1 mondial du cacao a vendu l’intégralité de sa récolte principale. Or, cette année, pour des raisons déjà évoquées dans nombre d’articles de CommodAfrica, 150 000 t seraient encore en stock, soit environ 9% de la récolte principale estimée. Ceci a impacté les ventes anticipées de la récolte intermédiaire : ainsi 180 000 t seulement sur les 500 000 t attendues de cette récolte intermédiaire seraient vendues à ce jour, estiment quatre exportateurs interrogés par Reuters.

A fin janvier, les fèves dans les entrepôts pourraient atteindre 200 000 t, selon des exportateurs et coopératives interrogés. Du retard est également pris pour les ventes par anticipation pour la prochaine campagne 2021/22 ce qui, si cela continue, va poser un problème pour fixer le prix minimum garanti au 1er octobre. Mais les opérateurs sur place disent qu’il faut déjà s’occuper de la campagne actuelle et faire tout ce qui est possible pour qu’il n’y ait pas de stocks invendus en fin de campagne, ce qui pèserait sur la prochaine.

Tout ceci créé une forte agitation sociale. Lundi, l’Association nationale des producteurs ivoiriens (Anaproci) a appelé à la grève et à la démission du patron du Conseil du café-cacao, Yves Brahima Koné.

Mots-clés: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +