21 février 2020 - 09:29 |

Les producteurs de cacao en Côte d'Ivoire font de la rétention, attendant le DRD en octobre

En Côte d'Ivoire, une météorologie peu propice et la politique de rétention menée par certains producteurs devraient entrainer une baisse de volumes durant la campagne intermédiaire chez le n°1 mondial du cacao, ces volumes pouvant passer en dessous des prévisions, a souligné un trader suisse à Reuters. Les prix du cacao devraient alors continuer de grimper alors qu'ils sont déjà proches de leurs niveaux les plus haut en trois ans. "Chacun sait que la récolte intermédiaire va être un cauchemar cette année", explique-t-il. "Le temps a été sec et les gens ne vendent pas ce qu'ils ont promis car ils espèrent des prix plus élevés."

Pourquoi cette politique de rétention ? Tout simplement parce que la perspective des $ 400 de différentiel de revenu décent (DRD) qui doit s'appliquer pour la première fois au démarrage de la campagne prochaine, soit au 1er octobre, incite les producteurs à attendre pour vendre.

Neuf exportateurs et acheteurs interrogés en Côte d'Ivoire ont estimé que les arrivages de cacao aux ports durant la campagne intermédiaire, qui court d'avril à septembre, seraient de l'ordre de 350 000 à 400 000 t, soit en-dessous des prévisions et bien inférieurs aux 527 000 t de la campagne intermédiaire dernière.

Tout ceci serait plutôt bon, in fine, mais pour cette campagne seulement. Car si les dernières prévisions sur la récolte principale et la récolte intermédiaire se révèlent exactes, les arrivages totaux aux deux ports ivoiriens seraient de l'ordre de 2 millions de tonnes au maximum : un volume que la Côte d'Ivoire s'était fixé comme objectif pour ces prochaines années afin de maintenir le cours mondial du cacao . Rappelons que la campagne dernière, les arrivages étaient de 2,18 Mt. Mais attention pour 2020/21 car un afflux de fèves pourrait faire chuter dangereusement les cours, mettant à l'épreuve le nouveau mécanisme de sauvegarde de la rémunération des planteurs.

cacao_21.02.png

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +