22 juin 2017 - 17:45 |

La Guinée veut faciliter l'achat de matériel d'irrigation pour l'ananas

En Guinée, un mécanisme de financement facilitant l’acquisition de matériel d’irrigation pour les producteurs d’ananas est actuellement à l'étude au Bureau d’exécution stratégique (BES), un organisme travaillant sous l’égide du Premier Ministre.

En effet, les produits financiers sur le marché ne sont pas adaptés aux contraintes de trésorerie des agriculteurs. Ainsi les producteurs d’ananas, dont le cycle de production est de 18 mois, sont confrontés à l’inadéquation entre leurs besoins et les services financiers disponibles. Ne disposant pas de revenus réguliers sur une longue période, les producteurs requièrent des produits financiers dont les termes de remboursement sont flexibles et adaptés à la périodicité de leurs revenus, indique un communiqué du BES.

A-travers ce projet pilote, le BES va appuyer les coopératives de producteurs des préfectures de Forécariah et de Kindia avec pour objectif d’améliorer les rendements (de 30 à 50 tonnes par hectare), d’augmenter les superficies cultivées pour chaque agriculteur et de diminuer le temps consacré aux tâches d’irrigation manuelles. Ceci devrait permettre de relever la qualité des ananas de Guinée et donc ouvrir de nouvelles opportunités commerciales.

En collaboration avec le ministère de l’Agriculture et le ministère de l’Industrie, le BES va renforcer la chaine de valeur de l’ananas pour atteindre trois objectifs d’ici 2020 :
  doubler les superficies dédiées à la culture de l’ananas (de 400 à 800 ha), renforcer l’accès aux intrants pour améliorer la productivité de 70% (de 30t/ha à 50t/ha), développer de nouveaux canaux commerciaux pour exporter 2,500 tonnes par an.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +