23 février 2010 - 23:18 |

Le parasite varroa met en péril la filière apicole malgache

L’absence de virus est une condition sine qua non à l’exportation vers l’UE

(23/02/10)

Une catastrophe atteint la filière apiculture. Une analyse faite par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) en date 8 février vient de confirmer pour la première fois la présence du dangereux parasite varroa dans la ruche d’un apiculteur de la région d’Analamanga. Ce parasite est vecteur d’un virus appelé virus des ailes déformées qui s’attaque et tue les colonies d’abeilles entières y compris les reines. Il peut se propager très rapidement et est capable d’infester une très grande superficie en peu de temps.
« Le varroa est un parasite très dangereux qui constitue une menace sérieuse pour la filière apiculture. Il faut que les autorités prennent des mesures draconiennes et immédiates pour stopper sa propagation », avertit Fidy Andriamamonjy, un technicien de la fédération nationale des apiculteurs malagasy (Fnam).
L’absence du varroa à Madagascar après diverses analyses faites les années précédentes est un des atouts ayant permis au miel malgache de pénétrer le marché européen. Un premier essai d’exportation de dix tonnes est même prévu avant la fin de cette année. Aucun cas pour l’instant n’est encore signalé dans les zones d’implantation des membres de la Fnam comme Manjakandriana mais la menace est réelle. Les Européens risquent de changer d’avis après cette découverte.
La Direction du service vétérinaire (DSV) a déjà mis en place un système d’information pour signaler tous les cas suspects. Les apiculteurs ont reçu la recommandation de brûler toutes les ruches infectées. Reste à savoir si cette mesure suffira à maîtriser la situation.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +