24 janvier 2020 - 15:11 |

L’UE appuie les huileries, le miel et l’énergie solaire au Burkina Faso

Suite à la signature d'une convention de financement en avril 2019 (lire nos informations : € 7,5 millions de l'UE pour le coton, le miel et le solaire au Burkina Faso), l’Union européenne a octroyé mardi les FCFA 5 milliards (€ 7,6 millions) au Burkina Faso dans le cadre du Programme d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest.

Le programme favorise la production de biens et de services compétitifs à forte valeur ajoutée notamment dans trois filières porteuses : les huileries, l’apiculture et l’énergie solaire, souligne Burkina24.

« Si nous demandons aux Burkinabè de consommer local, [il faut] aussi que nous puissions mettre à disposition des Burkinabè : des produits des acteurs bien formés dans le domaine de la fabrication, des produits des acteurs bien formés pour tout ce qui est maintenance dans le domaine de l’énergie ou en équipement solaire, pour la transformation des matières premières », souligne Arouna Kaboré, ministre du Commerce.

L’investissement de l’Union européenne tend à rassurer les acteurs sur l’industrialisation et la compétitivité des filières. En effet, le secteur de l’huilerie a traversé une crise de mévente qui a conduit les huiliers à tirer la sonnette d’alarme suite à l’accumulation de stocks d’invendus qui compromettaient leurs activités. Le gouvernement a annoncé en septembre que le montant du stock d’invendu se chiffrait à FCFA 10 milliards. Le prix de l’huile alimentaire burkinabaise ne peut alors concurrencer celui des huiles importées, chose qui a engendrée la suspension des importations afin de stimuler la vente de la production locale (Lire : Le Burkina Faso suspend les importations de sucre et d'huile alimentaire).

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +