24 février 2014 - 12:22 |

Le Cameroun toujours déficitaire en huile de palme

Pamol augmente de 500 ha ses plantations

(24/02/2014)

La production d’huile de palme au Cameroun progresse, passant de 210 000 tonnes (t) en 2010 à 265 000 t en 2013, souligne l’agence Apa. Toutefois, la demande est plus forte, obligeant le pays à importer par an quelque 35 000 t de Côte d’Ivoire ou de Malaisie. Avec l’installation de savonneries et autres installations industrielles, la demande pourrait atteindre 350 000 t par an.

Une production qui a des difficultés à réellement décoller car les plantations sont vielles, de l’ordre de 30 à 40 ans, selon une étude du ministère de l’Agriculture et du développement rural (Minader) et de la FAO.

Toutefois, les investissements sont au rendez-vous. Pamol vient ainsi d’annoncer accroître ses plantations de 500 ha dans la péninsule de Bakassi dans la région du Sud-Ouest. Ceci fait partie d’un contrat-plan avec le gouvernement camerounais qui entend développer la présence d’entreprises dans cette région convoitée par le Nigeria. Ce contrat plan est de l’ordre de FCFA 14,3 milliards et comprend la construction d’une savonnerie, l’achat d’engrais, le rajeunissement de plantations et la création de nouvelles, souligne Ecofin Agro.

Depuis quelque temps, l’Institut de recherche agronomique pour le développement (IRAD) expérimente de nouveaux plans, capables de produire dès la troisième année. Ceci permettrait au pays d’atteindre son objectif de produire annuellement plus de 400 000 t d’huile de palme.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +