24 mai 2022 - 10:35 |

Albert Konan, Apromac : La production d'hévéa atteindrait un pic en 2025 en Côte d'Ivoire

La production de caoutchouc naturel en Côte d’Ivoire pourrait atteindre 1,2 millions de tonnes (Mt) cette année, contre 1,1 Mt l’année dernière, et toucher un pic de 1,3 Mt en 2025 avant d’enregistrer un ralentissement de sa progression à partir de 2025 en raison de l’urbanisation croissante, a indiqué hier Albert Konan, secrétaire-général par intérim de l’association nationale du caoutchouc, Apromac.

Ce n’est pas un constat mais un avertissement qu’Albert Konan aurait ainsi voulu lancer. Les plantations d’hévéas en lisière d’Abidjan, par exemple, ont été remplacées par de l’immobilier ces dernières années afin de loger la population urbaine croissante.

Sur les 750 000 ha de plantations d’hévéas existantes, 560 000 ha sont actuellement en production, a-t-il précisé, rapporte Reuters. Le prix au planteur a augmenté à environ FCFA 350 le kilo en moyenne entre janvier à avril contre un prix moyen de FCFA 321 en 2021 et FCFA 309 en 2020, selon Albert Konan. Actuellement, pour le mois de mai, le prix Apromac est de FCFA 373,86 le kilo au planteur.

Rappelons que, sur les marchés mondiaux, le prix du caoutchouc naturel varie en fonction de son petit frère, le caoutchouc synthétique, qui est un dérivé du pétrole. La hausse prix du baril entraine mécaniquement la hausse du caoutchouc synthétique et par ricochet celui du caoutchouc naturel.

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, le pays a essentiellement exporté vers la Chine, l’Inde et la Malaisie ainsi qu’en Europe et aux Etats-Unis. Rappelons que la Côte d’Ivoire est le premier exportateur africain de caoutchouc naturel et le quatrième mondial.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +