24 juillet 2020 - 16:34 |

Un pas vers le chamboule-tout de la commercialisation du cacao en Côte d'Ivoire

Révolution de velours en Côte d’Ivoire. La Commission des Affaires économiques et financières de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a voté hier deux projets de loi concernant la commercialisation et l’exportation de la noix de cajou dans le but de contrer le commerce illicite, ainsi que la régulation de la filière café-cacao afin de permettre  au premier producteur mondial d'être plus en phase avec le marché et plus en lien avec ses acheteurs.

Le premier texte vise à mettre fin au commerce illicite de noix de cajou. En effet, 20 000 à 50 000 tonnes (t) de noix sortent de Côte d’Ivoire de manière illégal chaque année, ce qui conduit à un manque à gagner de FCFA 3,1 à 7,8 milliards pour l’Etat et les structures de la filière en recettes fiscales et parafiscales.

Le second texte est un projet de loi qui ratifie l’ordonnance de septembre 2018 qui modifie  l’ordonnance du 28 décembre 2011 fixant les règles relatives à la commercialisation et à la régulation de la filière café-cacao. il s’agit de modifier le système de vente en comblant les limites de la messagerie électronique qui permet au Conseil café-cacao (CCC) de vendre par anticipation 70 à 80% des prévisions de la campagne à venir.  "Avec l’ancienne ordonnance, nous avions un système unique de gestion de la filière. Aujourd’hui, nous avons le Conseil d’administration et un Conseil consultatif. Aujourd’hui, nous avons la possibilité de vendre notre cacao en tenant compte des cours du marché. Or avant, lorsque nous participons à la vente, nous n’avons même pas connaissance des personnes qui viennent acheter notre production", a expliqué le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani.

Il s'agit donc de pallier les limites du système actuel de ventes réalisées par messagerie électronique qui ne permet pas au CCC de choisir le moment où les prix sont les plus intéressants pour vendre et ainsi bénéficier davantage des hausses potentielles du marché. Ce système permettra également de mieux connaitre les acheteurs et de multiplier les négociations directes.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +