24 octobre 2022 - 16:05 |

L'Afrique va pâtir d'une dégradation de la situation mondiale du riz

La situation sur le marché mondial du riz est très tendue sur cette campagne 2022/23 en raison de la baisse de production et des interdictions d’exportation de l’Inde -premier exportateur mondial- et l’Afrique de l’Ouest sera une des premières régions impactées.

Afrique de l'ouest : importations de riz
milliers de tonnes/année calendaire
 2018/192019/202020/212022/23 (est.sept.)2022/23 (est. Oct) 
Burkina faso600600650650650650
Côte d'Ivoire135011001450145015001500
Ghana900850105095010001000
Guinée530670940800800800
Mali300300300800700700
Nigeria180018002100220022002200
Sénégal10001050125014001001100
MONDE439204536051841546605372553400
Source : USDA, octobre 2022 https://apps.fas.usda.gov/psdonline/circulars/grain.pdf

 

Selon les prévisions du département américain de l’Agriculture (USDA) publiées la semaine dernière (lire notre Chronique matières premières de vendredi), la production mondiale sera au plus bas en quatre ans, à 508 millions de tonnes (Mt) contre 512 Mt estimées il y a un mois. Selon le Bangkok Post, certains traders estiment qu’elle sera encore plus basse, vers 500 Mt… Spéculation ou non ? A voir… Ceci dit, les conditions métrologiques en Inde pourraient réduire de 6% la récolte de riz semé en été, à 105 Mt, avait annoncé en septembre le ministère indien de l’Agriculture. Rappelons que l’Inde représente 40% du commerce mondial du riz.

Exportations de riz : évolution des estimations de l'USDA
milliers de tonnes2021/222022/23 (sept.)2022/23 (oct.)
    
Brésil1 1007001 000
Cambodge1 7001 6001 600
Chine2 2502 2002 200
Inde20 30020 00019 000
Pakistan5 2005 0004 700
Thaïlande7 6008 0008 200
Vietnam6 9006 8007 200
Total mondial54 66053 72553 400
Source : USDA

En termes d’exportation, en un mois, l’USDA a réduit de 1 Mt ses estimations d’exportation de l’Inde, à 19 Mt, ceci parvenant laborieusement à être compensée par les révisions à la hausse du Vietnam (+400 000 t, à 7,2 Mt) de la Thaïlande (+200 000 t à 8,2 Mt) ou encore du Brésil +300 000 t à 1 Mt).

Notons que le Brésil -qui demeure un acteur mondial mineur sur le riz- s’est installé sur les segments paddy et brisures en 2022, indique l’USDA, notamment sur les marchés d’Afrique de l’Ouest, le Brésil profitant de l’absence de l’Inde suite à l’embargo.

Quant aux prix, en septembre et suite aux interdiction d’exportation de brisures de rie de l’Inde, les prix FOB du riz vietnamien ont grimpé de $ 38 à $ 429 la tonne, ceux d’Inde de $ 35 à $ 390, ceux de Thaïlande de $ 6 à $ 430, ceux du Pakistan de $ 25 à $ 395 et ceux des Etats-Unis de $ 5 à $ 725, au plus haut depuis 2008, selon l’USDA.

 

Pays: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +