24 décembre 2014 - 00:00 |

Sénégal - Une production agricole décevante pèse sur la croissance, selon S&P's

 

(24/12/2014)

Standard & Poor’s a confirmé vendredi ses notes de crédit souverain B+/B pour le Sénégal mais a ”légèrement abaissé” son estimation de croissance du PIB réel pour 2014 ”compte tenu d’une production agricole inférieure aux prévisions du fait de conditions météorologiques défavorables et d’un tassement des recettes issues du tourisme.

S&P’s a aussi diminué de 30% ses hypothèses de prix du pétrole au plan mondial sur l’année écoulée, ce qui permet d’”anticiper une consolidation plus rapide du déficit de la balance courante”, l’importation de produits pétroliers représentant le quart des importations du pays.

La croissance du PIB réel a atteint une moyenne annuelle estimée à 3,6% entre 2007 et 2014, ce que nous considérons plutôt faible compte tenu des bas niveaux de revenus du pays”, souligne l’agence de notation. ”Néanmoins, à 4,5% estimés, la croissance du PIB réel du Sénégal serait la plus forte depuis 2007 et nous l’évaluons à une moyenne de 5,2% par an au cours de la période 2015-2017”. Outre le ”rebond” dans le secteur des minerais et l’impact positif de la baisse du pétrole, ”nous sommes d’avis que la croissance va s’accélérer sous l’effet de l’ambitieux programme de réformes et d’investissements du gouvernement dans les infrastructures, l’énergie et l’agriculture.

A noter que S&P’s voit la persistance du déficit commercial structurel (20% du PIB en 2014) ces 5 prochaines années au moins ”car les besoins élevés d’importation de produits alimentaires et énergétiques du pays ne diminueront que progressivement.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +