25 mai 2022 - 10:09 |

Chronique Énergies renouvelables & Agriculture en Afrique de l'Ouest au 25 mai 2022

Les pays africains s’engagent dans l’hydrogène vert avec la création de l'Africa Green Hydrogen Alliance. L’actualité cette semaine se situe au Nigéria et concerne particulièrement l’industrie alimentaire et au Sénégal avec une nouvelle centrale solaire et la création d’un ImpactSite  dans la commune de Ndiob.

AFRIQUE – HYDROGÈNE VERT

Six pays africains ont uni leurs forces pour lancer l'Africa Green Hydrogen Alliance afin d'augmenter collectivement les investissements et le développement dans le paysage en plein essor de l'hydrogène vert sur le continent.

En formant l'Alliance, le Kenya, l'Afrique du Sud, la Namibie, l'Égypte, le Maroc et la Mauritanie ont l'intention de favoriser la collaboration pour créer un environnement propice durable afin de stimuler le développement de l'hydrogène vert. Cela comprend l'élaboration de politiques publiques et réglementaires, le renforcement des capacités, les besoins de financement et de certification pour mobiliser la production d'hydrogène vert à usage domestique et à l'exportation.

Elle a été  officiellement  lancé lors de l'Assemblée mondiale de l'hydrogène vert en Espagne la semaine dernière avec le soutien des Nations unies sur le changement climatique, l'Organisation de l'hydrogène vert,  la Banque africaine de développement et la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique.

L’Alliance invite maintenant davantage de pays à se joindre à cet effort, en répondant aux opportunités présentées par les énergies renouvelables à moindre coût, la technologie d'électrolyseur en développement rapide et les signaux sur certains marchés majeurs que l'hydrogène vert la demande est susceptible d'émerger à grande échelle au cours de cette décennie.

NIGÉRIA

Les brasseries nigérianes accélèrent la transition vers l’utilisation d’énergies renouvelables. Nigerian Breweries,  filiale de Heineken International, a signé un accord d'achat d'électricité avec Konexa, une plate-forme intégrée de développement et d'investissement énergétique pour fournir 100% d'énergie renouvelable qui couvrira entièrement les besoins en électricité de ses deux brasseries dans l’État de Kaduna.

Selon les termes de l'accord de dix ans, Nigerian Breweries Plc a externalisé l'alimentation électrique de ses charges critiques pour ses brasseries, passant des combustibles fossiles à une solution d'énergie renouvelable à service complet, utilisant des sources hydroélectriques.

Le projet est cofinancé par Climate Fund Managers et Konexa.

Cet investissement intervient un an après que le brasseur a mis en service sa centrale solaire de 663,6 kWP d'une valeur de plus de 300 millions de nairas (€674 000) dans sa brasserie d'Ibadan. La centrale fournit 1 GWh par an à la brasserie tout en réduisant ses émissions de carbone de 10 000 tonnes sur une durée de vie de 15 ans de la centrale.

Avec la mise en œuvre de son programme  Brew a Better World, Nigerian Breweries ambitionne de décarboner sa production d’ici 2030.

Afin de stimuler la production alimentaire, l’Agence d’électrification rurale (REA) va déployer environ 10 000 solutions de mini-réseaux pour alimenter les fermes rurales au Nigeria d'ici 2030. Energising Agriculture Programme (EAP) est soutenu par la Global Energy Alliance for People and Planet (GEAPP) et Rocky Mountain Institute.

« La principale priorité de la REA est de veiller à ce que les solutions que nous déployons dans les communautés rurales aient des impacts à la fois sociaux et économiques sur la vie des habitants de ces communautés. Par conséquent, veiller à ce que l'électricité soit utilisée de manière productive est une priorité majeure pour la REA », a déclaré Ahmed Salihijo, directeur général de REA. Ajoutant "Nous reconnaissons le rôle que la fourniture d'électricité peut jouer pour garantir que nous avons une chaîne de valeur agricole bonne et productive".

Le gouvernement de l’Etat de Lagos a élaboré une stratégie  et le plan d’action d’électrification hors réseau de l’Etat de Lagos avec le soutien de l' Africa Clean Energy Technical Assistance Facility (ACE-TAF), financée parle Foreign Commonwealth and Development Office (FCDO) du Royaume-Uni. Mis en oeuvre par Tetra Tech International Development, le programme vise à améliorer l’accès à l’énergie des Lagosiens.

L'entrepreneur nigérian Mustapha Gajibo a converti des mini-bus à essence en véhicules électriques dans son atelier, mais il va maintenant plus loin en construisant des bus à batterie solaire à partir de zéro dans le but de promouvoir l'énergie propre et réduire la pollution. Universitaire âgé de 30 ans et résidant à Maiduguri dans le nord-est du Nigeria a dans son atelier déjà démonté les moteurs à combustion de 10 mini-bus, les alimentant avec des batteries solaires. Les bus, qui fonctionnent depuis un peu plus d'un mois, parcourent une distance de 100 km avec une seule charge. Son projet le plus ambitieux est de construire les bus à partir de zéro. Ils seront équipés de panneaux solaires et de batteries.

SÉNÉGAL

La centrale photovoltaïque de Diass d’une capacité de 23 MW et d’un coût de € 20 millions a été inaugurée dimanche dernier en présence du président sénégalais Macky Sall et  du chancelier allemand Olaf Scholz. La centrale, fruit de la coopération sénégalo-allemande à travers la Banque allemande de développement, la KfW, doit permettre d’alimenter en énergie plus de 33 000 ménages et de faire réaliser à la compagnie nationale d’électricité, la Senelec, des économique estimée à FCFA 1,7 milliard par an.

La centrale de Diass est l’une des trois composantes du programme de promotion des énergies renouvelables soutenu par Berlin pour un montant de €34 millions.

La start-up basée en Allemagne fournisseur de solutions renouvelables centré sur l’Afrique, Africa Green Tec, a mis en service la semaine dernière ImpactSite  dans la commune de Ndiob située dans la région de Fatick. L'ImpactSite est un ensemble d'installations fournissant des services essentiels à l'aide de l'énergie solaire photovoltaïque comme la production d'électricité, le traitement de l'eau, le refroidissement, la communication, etc. Après le Mali et le Niger, la start-up prend pied au Sénégal.

Le Ndoib ImpactSite est équipé d'un système solaire photovoltaïque de 50 kWc monté sur des conteneurs couplés à un système de stockage par batterie lithium-ion. Le système génère et distribue de l'électricité propre via un réseau basse tension de 5 km. Le système de traitement et de dessalement de l'eau de l'ImpactSite est capable de fournir 2 000 litres d'eau potable par heure. L'ImpactSite est également équipé d'un système SatCom (Internet) et d'un entrepôt frigorifique. La chambre froide alimentée par l'énergie solaire effectuera la conservation des aliments à Ndiob où la majorité des gens dépendent de l'agriculture à petite échelle. Le nouveau système devrait fournir une électricité propre et fiable et d'autres services essentiels à 3 000 résidents locaux.

L'installation de Ndiob ImpactSite a été soutenue par le partenaire d'Africa GreenTec, connect2evolve, une initiative des employés de Seimens Energy.

L’ONG Action Aid a offert des congélateurs solaires et du matériel apicole aux femmes ds Iles du Saloum. Un don qui vise à promouvoir les activités agroalimentaires gérées par les femmes. "Cette action vise à contribuer au renforcement de la résilience des communautés insulaires par l'autonomisation des femmes, l'amélioration de leur accès au marché grâce au renforcement des équipements de stockage", a expliqué la responsable des programmes et des politiques, d'Action Aid Sénégal, Nathalie Soumahoro.

 

 

 

 

 

 

Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Oui

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +