26 septembre 2022 - 17:03 |

Une volonté confirmée du Ghana de développer sa filière coco

Lors du 2ème Festival international de la noix de coco qui s‘est tenu la semaine dernière à Accra (lire nos informations : Le 2ème Festival international de la noix de coco s'ouvre au Ghana), le ministre de l'Alimentation et de l'agriculture, Owusu Afriyie Akoto, a confirmé que le secteur avait été identifié par le gouvernement comme un moteur majeur de l'économie dans les prochaines décennies.

Dans ce cadre, le directeur général adjoint de l'Autorité de promotion des exportations du Ghana (Gepa), Samuel Dentu,  a précisé le dynamisme de la filière avec des exportation de noix de coco qui ont rapporté $ 11,44 millions en 2021 et $ 6,99 millions pour l'huile de coco. Ceci représente une augmentation de 132 % et 33 % respectivement par rapport aux chiffres de 2020.

coconut.png

 

Samuel Dentu a réaffirmé l’objectif de générer $ 2,8 milliards « dans le très proche futur » de l'exportation annuelle de noix de coco semi-transformée et transformée. Car le marché mondial des fruits est en plein essor, a-t-il précisé lors du Symposium. Preuve en est, selon lui, les recettes de plus de $ 3 milliards générés par l’Indonésie qui a près de 17 variétés de noix de coco à proposer à l’export.

 

Pour sa part, Michael Oquaye Jnr. a lancé un appel afin qu’il y ait davantage de recherches sur la noix de coco, que ce soit à des fins alimentaires, énergétiques ou médicinales. Et le responsable de lancer un appel afin que els entreprises impliquées dans cette filière s’installe dans la zone franche.

 

La Gepa a rappelé que c’est en 2017 qu’elle a lancé le programme de revitalisation de la noix de coco afin de redynamiser l’industrie et d’améliorer l’approvisionnement de la chaine de valeur nationale.

 

Il est estimé que quelque 500 000 Ghanéens sont impliqués dans la filière.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +