27 mars 2020 - 15:30 |

La production mondiale de céréales en 2020/21 serait record

Le Conseil international des céréales (de son sigle anglais IGC) a annoncé hier une production mondiale record de céréales au cours de la saison 2020/21 : elle s’élèverait à 2,22 milliards de tonnes,  en hausse de 2 % par rapport à l'actuelle campagne.

Des prévisions qui sont sous réserve du respect des intentions de plantations et surtout tributaires de la progression et la durée de la pandémie de Covid-19 qui pourrait restreindre les transports et entraver la fourniture de semences, d’engrais ainsi que la préparation des terres.

Les stocks mondiaux de céréales seraient en légère baisse malgré cette production attendue  record. Cette baisse s’expliquerait par une augmentation de la consommation qui s’élèverait à 2,23 milliards de tonnes contre 2,19 milliards cette campagne. Le Conseil prévoie une forte demande d’aliments de bases tels que le riz et le blé et un affaiblissement des produits industriels tels que l’éthanol, réalisé à base de maïs et d’amidon.

Plus précisément, la production mondiale de maïs 2020/21 devrait atteindre 1,16 milliard de tonnes, en augmentation face au 1,12 milliard de la campagne précédente, mais la production resterait inférieure à la consommation qui s’élèverait à 1,17 milliard de tonnes.

La production mondiale de blé est estimée à 768 millions de tonnes, contre763 millions cette campagne. Les stocks en la matière atteindraient des niveaux records en raison de la Chine et de l'Inde.

Concernant les graines de soja, la production mondiale atteindrait 366 millions de tonnes contre 341 millions lors de la campagne précédente. Cette augmentation de la production serait due à la hausse des superficies cultivées aux Etats-Unis. Les stocks augmenteraient mais demeureraient étroits car les stocks de début de campagne devraient être faibles et la demande en hausse.

La production mondiale de riz est attendue à 509 millions de tonnes contre 499 millions lors de la campagne précédente. Les superficies augmenteraient chez les principaux pays exportateurs. Une hausse qui se constate également dans les stocks, notamment chez les principaux exportateurs et en Chine.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +