27 août 2019 - 16:55 |

Les nouvelles crèmes solaires seront-elles à base de coques de noix de cajou ?

Les déchets de noix de cajou pourraient être une solution aux crèmes solaires qui polluent les écosystèmes aquatiques et qui deviennent un véritable enjeu non seulement environnemental mais aussi touristique. Ainsi, l'archipel du Pacifique, les Palaos, a déclaré vouloir interdire l'usage de crème solaire à partir de 2020. En effet, les agents anti-UV classiques sont souvent d'origine pétrochimique.

Face à cela, Charles de Koning, professeur de chimie à l'université de Witwatersrand en Afrique du Sud, avec son équipe, ont trouvé les coques de noix de cajou. "Face à ces préoccupations, nous nous sommes tournés vers une source de car bone renouvelable et non comestible : le liquide contenu dans les coques de noix de cajou", explique-t-il à Futura Sciences.

Les coques de noix de cajou sont riches en constituants phénoliques - comme l'acide anacardique - finalement faciles à extraire, explique notre confrère spécialisé. Les chercheurs ont synthétisé de nouveaux composés aromatiques présentant une bonne capacité d'absorption des UVA et des UVB. Une demande de brevet a déjà été déposée, précise encore Futura Sciences.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +