27 octobre 2015 - 09:00 |

Mise en garde de la NAFDAC contre les process agroalimentaires au Nigeria

C'est un véritable ultimatum que le directeur général de la National Agency for Food and Drug Administration and Control (NAFDAC) au Nigeria a lancé vendredi à l'adresse de tous les acteurs nationaux de l'agroalimentaire.

 Il a donné comme date butoir juin 2016, date ultimatum donnée par l'Union européenne, pour que les pratiques d'hygiène et de préparation alimentaire s'améliorent, au risque de voir les produits alimentaires nigérians être interdits sur les marchés internationaux. Mais c'est aussi et surtout une question de santé publique pour les Nigérians eux-mêmes.

"Beaucoup de travail doit être fait", a expliqué Paul Orhi à l'occasion de la sortie de l'édition spéciale du magazine National Mobilizer par la National Orientation Agency à Abuja. Et le responsable de prendre l'exemple de la préparation du fameux gari le long des routes, sans être à l'abri des gaz d'échappement et même parfois d'un peu de goudron  qui fond. "Pas étonnant que nous développions des maladies du foie ou des cancers et que des gens meurent."

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +