28 février 2009 - 22:49 |

Zimbabwe : poursuite des confiscations de terres

Le tribunal de la SADC n’est pas l’organe pour se prononcer sur ce sujet

(28/02/09) Le président zimbabwéen Robert Mugabe a annoncé samedi que les confiscations de terres appartenant à des agriculteurs blancs se poursuivraient et que la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) n’avait pas à se mêler de cette affaire.
Il a aussi promis que le gouvernement d’union qu’il a formé avec à sa tête son rival Morgan Tsvangirai, maintiendrait son objectif de prendre une participation majoritaire dans certaines entreprises implantées au Zimbabwe. ”Dans les domaines des mines, de l’agriculture et dans les industries de transformation, une identification méthodologique et systématique des domaines dans lesquels l’Etat et les entrepreneurs indigènes peuvent participer est en cours”, a dit le chef de l’Etat.
”On ne reviendra pas sur les réformes agraires. Les exploitations ne seront pas rendues aux anciens exploitants. Ce travail se poursuivra, mais les fermes doivent être utilisées convenablement”. ”Certains fermiers ont saisi le tribunal de la SADC en Namibie, mais c’est insensé, totalement insensé, personne ne suivra cela”, a martelé Mugabe devant des partisans réunis pour fêter son 85e anniversaire. ”Nous avons des tribunaux ici dans ce pays qui peuvent se prononcer sur les droits. Nos dossiers fonciers ne relèvent pas du tribunal de la SADC.
Le tribunal de la SADC s’est prononcé l’an dernier en faveur d’un groupe de fermiers blancs dont le gouvernement Mugabe avait décidé de saisir les exploitations.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +