28 juin 2021 - 13:25 |

L'essor des oléagineux -palme, soja, arachide- au Nigeria, selon l'USDA

La filière oléagineuse au Nigeria connait une évolution remarquable, stimulée par la demande d’une population de 219 millions d’habitants dont 60% sont âgés de moins de 24 ans et d’une classe moyenne qui ne cesse de croître ; la moitié de la population est aujourd’hui urbaine.  

Le marché des oléagineux au Nigeria

000 ha, '0000 t, Mt/ha    
 2020/212021/22
 Est. USDA précédentesEst. ActuellesPrév. USDA précédentesPrév. Actuelles

Palmiste

    
Superficie2500280025003000
Production730815730900
Rendements0,2920,2920,2920,292
Consommation745830745920
Importations15151520
Exportations0000

Soja

    
Superficie1000110010001200
Production87510508751250
Rendements0,8750,9550,8751,0417
Consommation92011209201225
Importations20202020
Exportations721715

Arachide

    
Superficie3200325032003500
Production4400445044004800
Rendements1,3751,3691,3751,371
Consommation4450446544004800
Importations    
Exportations    

Tourteaux de palmiste

    
Production400450400493
Consommation400450400538

Tourteaux de soja

    
Production467545467623
Consommation410495415617

Tourteaux d'arachide

    
Production245250245260
Consommation245250245260

Huile de palmiste

    
Production330375330440
Consommation340375340440

Huile de palme

    
Production1280127512801400
Importation430450450500
Consommation1665170517401870

Huile de soja

    
Production110130110155
Importation115120
Consommation112145112170

Huile d'arachide

    
Production265275265300
Importation1112
Consommation263273263290
Source : USDA : https://apps.fas.usda.gov/newgainapi/api/Report/DownloadReportByFileName...
Palmier

S’agissant du palmiste, la production progresserait de 23% en 2021/22 et atteindrait 900 000 t, bien au-delà de ses prévisions initiales de 730 000 t. Les superficies consacrées au palmier à huile atteindraient 3 millions d’hectares (Mha), soit 20% de plus ou encore 500 000 ha qu’en 2020/21, souligne un rapport du Département américain de l’Agriculture paru jeudi.  En 2021/22, la consommation de palmiste au Nigeria devrait augmenter de 23% ou encore de 175 0000 tonnes (t) et atteindre 920 000 t. Ceci dépasse l’estimation intitule de l’USDA qui état de 745 000 t.

Cette forte hausse, supérieure à celle attendue, serait liée à la demande croissante de l’industrie agroindustrielle nationale, tant dans le cosmétique, les savons que dans l’huile alimentaire (Dufil, PZ Wilmar, notamment), ce qui incite les entreprises privées à investir dans des plantations et dans la technologie tout en s’attachant à respecter les normes internationales du Roundtable on Sustainable Palm Oil (RSPO), a pu constater une mission de l’USDA dans l’Etat d’Edo en mai. Par exemple, il est demandé à ces entreprises de développer 1 000 ha de forêts pour chaque 4 000 ha de terres consacrées aux palmiers à huile.

Le Nigeria est d’autant plus incité à développer sa production que les importations de palmistes en 2021/22 bondiraient de 33%, à 20 000 t ; ceci est 5 000 t au-dessus des prévisions initiales de l’USDA. Les stocks du pays seraient insignifiants, inférieur à 5 000 t.  Le pays importe de Malaisie, d’Indonésie mais aussi du Ghana et de Côte d‘Ivoire.

La production de tourteaux de palmiste progresserait aussi, de 23% à 493 000 t en 2021/22. L’USDA estime que les investissements dans les capacités de broyages dans le pays augmenteront en moyenne de 10% par an sur les 5 prochaines années. La consommation nationale de ces tourteaux augmenterait de 34% en 2021/22 à 538 000 t.

La production d’huile de palmiste caracolerait de 33% à 440 000 t en 2021/22 face à un niveau de consommation également de 440 000 t (+29%). En revanche, la situation sur l’huile de palme est déficitaire, avec une production attendue de l’ordre de 1,4 Mt (+9%) et une consommation de 1,87 Mt (+12%). De ce fait, les importations bondiraient de 16% pour atteindre 500 000 t essentiellement de Malaisie, Indonésie, Côte d’Ivoire, Ghana. Des importations frauduleuses sont aussi attendues du Bénin, Togo ou encore du Cameroun.

Soja

La production de graines de soja bondirait de 43% en 2021/22 à 1,25 Mt face à une consommation dont la croissance serait un peu moindre, de 38% mais supérieure en volume à 1,275 Mt. Les importations atteindront 100 000 t, soit 100% de plus que ce que l’USDA avait estimé auparavant.  

Quant aux tourteaux, la production grimperait de 33% à 623 000 t couvrant ainsi la consommation attendue à 617 000 t bien qu’en hausse de 48%. Le prix local jugé prohibitif par l’USDA conduirait le Nigeria à importer jusqu’à 500 000 t de tourteaux de soja bien que se pose la question de la disponibilité des devises.

La production d’huile de soja augmenterait de 40% à 155 000 t mais la demande progresserait encore davantage, de 58% à 170 000 t. Une huile de soja qui semble avoir la préférence des Nigérians face aux autres huiles, souligne encore l’USDA. Notons que Grand Cereals Ltd and Affcott Ltd sont les deux groupes les plus importants du pays, transformant 60% de toutes les graines de soja, avec Karma Milk Ltd qui monte en puissance. Les importations d’huile de soja attendraient donc 10 000 t.

Arachides

La production de graines d’arachide, quant à elles, n’augmenterait que de 9% en 2021/22, à 4,8 Mt pour une consommation attendue en progression de 8% à 4,8 Mt. La consommation humaine de graines progresserait de 6% à 2,8 Mt, tandis que l’usage pour le bétail grimperait de 14% à 1,2 Mt.

Les tourteaux d’arachides seraient à l’équilibre avec une production et une consommation en progressions toutes deux de 6% à 260 000 t. Quant à l’huile d’arachide, la situation serait excédentaire avec une production de 300 000 t en 2021/22 (+10%) face à une consommation de 290 000 t (+10%). Pourtant, les importations atteindraient 2 000 t en 2021/22 contre 1000 t la campagne dernière.

 

 

Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +