28 novembre 2012 - 09:00 |

Le Cameroun fait la chasse à la fraude sur l’huile de palme

Un coût de FCFA 10 milliards pour l’Etat et un renchérissement du prix du panier de la ménagère

(28/11/2012)

Le Cameroun perd annuellement plus de FCFA 10 milliards du fait de la fraude dans le secteur de l’huile de palme, ce qui, en outre, alimente la hausse des prix de l’huile sur le marché. Ces derniers mois, le prix du litre est passé de FCFA 450 francs à 600 francs, voire FCFA 700 francs dans une zone de production comme Douala.

Le phénomène de vol des noix aurait pris des « proportions insupportables » font observer les agro-industries, rapporte l’agence Apa, une situation qui favorise notamment le déficit de l’huile de palme qui a atteint des pics de 60 00 tonnes par an d’après l’Union des producteurs de l’huile de palme (Unexpalm). Le Cameroun est donc obligé d’importer l’huile de Malaisie, Singapour ou de Côte d’Ivoire, ce qui représente quelque FCFA 10 milliards de francs.

Pourtant, font observer les producteurs, il suffit notamment de renforcer les mesures de sécurité sur la chaîne de production locale. Les associations de défense des droits des consommateurs ont attiré l’attention des autorités sur ”cette inflation galopante d’huile de palme dont des complicités situées à plusieurs niveaux en tireraient des dividendes indues”.

Une sortie qui a provoqué la décision du ministère du Commerce d’organiser des caravanes de vente dans la perspective de ravitailler les ménages et de lancer ”avant le mois de décembre, une campagne de contrôle devant permettre de démanteler les réseaux qui entretiennent l’inflation”.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +