28 novembre 2022 - 20:19 |

Commerce agricole Chine-Afrique : un potentiel à exploiter

La Chine est depuis 2009 le premier partenaire commercial de l’Afrique. Une croissance des relations sino-africaines qui se matérialise aussi dans le commerce agricole. Si l’Europe demeure le premier acheteur des produits agricoles de l’Afrique, les exportations agricoles africaines vers la Chine se sont considérablement accrues ses vingt dernières années et le potentiel  est important, seulement 5,5% des exportations d’Afrique vers la Chine est constitué de produits agricoles, selon une étude réalisée par l’International Trade Centre (ITC) Enhancing Africa’s Agricultural
Exports to China (https://intracen.org/media/file/13055).

Au cours des vingt dernières années, les exportations de produits agricoles d’Afrique vers la Chine ont progressé régulièrement passant de $59 millions en 2001 à $3,1 milliards en 2020. L’Afrique enregistre toutefois un déficit commercial avec Pékin, établit à $600 millions en 2022.

La Chine est un marché différent pour l’Afrique

Les exportations agricoles ont radicalement changé. Ainsi en 2001, les produits végétaux représentaient 6 % des exportations agricoles d’Afrique vers la Chine, ils sont passés en 2020 à 64%. En parallèle, les  animaux vivants et les produits animaux ont chuté de 40% du total à 5%. Une évolution qui reflète l'évolution des habitudes chinoises  avec la hausse des revenus et du pouvoir d’achat. Par exemple, quasi inexistantes en 2001, les exportations de café et noix ont grimpé au fil des années.

En 2020, la principale exportation de l'Afrique vers la Chine est les graines oléagineuses, évaluées à $1,2 milliard, puis les fruits et les noix ($337 millions), les déchets alimentaires et le fourrage pour animaux ($ 214 millions) , le coton ($207 millions) et  la laine et les poils d'animaux  ($199 millions).

Autre particularité du commerce agricole vers la Chine, ce que l'Afrique vend à la Chine est sensiblement différent de ce qu'elle vend au reste du monde. Ainsi, en 2020, les aliments, les boissons et le tabac représentaient 39 % des exportations agricoles africaines vers le monde, mais seulement 13% des exportations vers la Chine. Les produits végétaux représentaient 43% des exportations de l'Afrique vers le monde, mais pour 65% des exportations vers la Chine.

Cette particularité offre donc aux produits agricoles africain qui disposent d’un avantage comparatif au niveau mondial, comme les fruits comestibles et noix, le cacao, le café, le thé et les épices, de grandes opportunités en Chine, souligne l’ITC.  

Mais certaines barrières devront être levées. L’absence  d’accords sanitaires dans de nombreux pays et produits avec la Chine restreint considérablement les exportations africaines.  La Chine a signé 21 accords de libre-échange, mais un seul avec un pays africain,   Maurice, selon le ministère chinois du Commerce.

En novembre 2021, le président Xi Jinping a promis que la Chine ouvrirait des « voies vertes » pour l’exportation de produits agricole  africains vers la Chine et accélérerait les procédures d'inspection et de quarantaine. Les entreprises chinoises investissent aussi de plus en plus dans les fermes africaines.

Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +