29 février 2008 - 22:54 |

Le Nigeria veut attirer le secteur privé dans l’agriculture

(29/02/08)

En visite en Chine, le président du Nigeria, Yar’s Adua, envisage de redessiner la politique agricole de son pays pour la rendre plus attractive au secteur privé et l’encourager à investir dans des unités commerciales agricoles. Devant un groupe d’investisseurs à Beijing, il a affirmé que « nous allons prendre une série de mesure en faveur de l’agriculture où le gouvernement fédéral fournira les nécessaires inputs comme l’eau, l’énergie et les transports pour appuyer le développement à grande échelle de cultures pour lesquelles le Nigeria a des avantages comparatifs ». Une zone est déjà, avec ces conditions, disponible. Et des fermiers blancs zimbabwéens se sont depuis trois ans établis au Nigeria avec le soutien du gouvernement.
Longtemps délaissé, le pétrole suscitant tous les intérêts, le secteur agricole a cru fortement depuis 2000 avec une moyenne de 7% par an de croissance, selon la FAO. Cette croissance a permis au pays de réduire ses importation de près de la moitié à 500 000 tonnes, la production locale passant à 4,2 millions de tonnes en 2006. Le Nigeria est le cinquième producteur mondial de cacao et est aussi un exportateur majeur de maïs et autres céréales vers les autres pays de l’Afrique de l’Ouest, mais aussi de manioc avec une production annuelle qui devrait atteindre 150 millions de tonnes dans les deux prochaines années, contre 50 millions en 2006.
Un pays pétrolier non dépourvu de potentiel agricole important.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +