30 avril 2021 - 17:07 |

Les prix du cajou en Afrique de l’Ouest augmentent, selon n'kalô

Les prix de l’anacarde sur les marchés mondiaux se portent bien, l’amande de cajou ayant tiré dans son sillon la noix de cajou brute, souligne n’kalô dans son dernier bulletin hebdomadaire de marché.  

« Après une légère pause la semaine passée, la hausse du prix de l’amande de cajou a repris fortement cette semaine », indique le spécialiste.

Le Grade WW320 est repassé au-dessus des $ 3 la livre (lb) ce qui a soutenu aussi la demande pour les amandes fendues (« splits ») qui ont grimpé à $ 1,8 - 1,9 la livre et les brisures qui atteignent cette semaine $ 1,25 à $ 1,45 la livre toujours. Ceci a déclenché aussi la progression du prix des noix brutes qui, portant, était resté stable pendant trois semaines.

 

Actuellement, tous les pays ouest-africains ont des produits à offrir à des prix oscillant dans une fourchette allant de $ 1250 à 1 500 la tonne, soit des niveaux relativement élevés alors que la qualité, quant à elle, baisse.

 

« Les stocks continuent de diminuer rapidement en Afrique de l’Ouest. Les producteurs, les commerçants et les exportateurs de la zone Guinée-Bissau, Gambie et Sénégal, dont la production tardive va commencer à être exportée d’ici quelques semaines peuvent d’ores et déjà se frotter les mains car ils pourront bénéficier d’une demande accrue par la raréfaction des stocks dans les autres pays producteurs de la sous-région », indique encore n’kalô.

Pays: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +