30 août 2022 - 18:07 |

Face à une situation alimentaire critique, le Niger provoque des pluies artificielles

A la suite de plusieurs périodes successives de sécheresse, le Niger  a décidé depuis début août d’avoir recours pour la première fois à la technologie de l’ensemencement des nuages qui provoquent des pluies artificielles.  L’opération, qui consiste à l'aide d'un avion à introduire dans les nuages des produits chimiques, notamment un mélange d'argent, de sodium et d'acétone, devrait se poursuivre jusqu’à fin septembre.
« Il fallait agir sur ce problème de sécheresse » afin d’avoir « beaucoup plus de jours de pluie et augmenter par la même occasion la quantité des pluies », a expliqué Katiellou Gaptia Lawan, directeur de la météorologie nigérienne
.

La situation alimentaire et nutritionnelle du Niger est critique avec 4,4 millions de personnes, soit 17,7% de la population en situation de « crise ou pire » selon le Cilss. En cause, une production céréalière en baisse de 39% par rapport à la campagne agricole 2020/21 ce qui a entraîné un déficit de 40% par rapport aux besoins alimentaires des Nigériens mais aussi un déficit de 46% des besoins en fourrage pour le cheptel. Une baisse amputable en partie aux chocs climatiques avec des périodes sèches enregistrées durant la campagne agricole et l’arrêt précoce des pluies.

Face à cette situation, les marchés sont faiblement approvisionnés et les prix des denrées alimentaires subissent une hausse généralisée. En outre, la situation sécuritaire pèse sur les moyens d’existence des populations et perturbent le fonctionnement des marchés dans certaines zones localisées du Bassin du Lac Tchad, Liptako Gourma, nord Tahoua et le sud Maradi, observe le Cilss.

Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +