31 janvier 2022 - 17:27 |

Les $ 30 millions pour les infrastructures en Guinée-Bissau aideront la filière cajou

La filière cajou en Guinée-Bissau sera, sans doute, l’un des grands bénéficiaires de l’accord de prêt de $ 30 millions accordé par la Banque africaine de développement (BAD) à la Guinée-Bissau. Ce prêt, annoncé vendredi par le président de la Banque lors de sa visite à Bissau, est destiné globalement à soutenir les infrastructures, le budget et la gouvernance.

La visite d'Akinwumi Adesinau a coïncidé avec le lancement du projet soutenu par la BAD tendant à renforcer le rôle et l’inclusion financière des femmes et des jeunes dans la production de cajou, fruits et légumes.

En outre, la filière cajou bénéficiera de ce prêt dans la mesure où, sur les $ 30 millions alloués, $ 14 millions sont destinés à améliorer le réseau routier. Ceci permettra d’acheminer plus facilement les noix vers les ports, que ce soit celui de Bissau ou de Dakar

Rappelons que l’économie de la Guinée-Bissau repose sur l’agriculture dont la cheville ouvrière est l’anacarde avec une production de l’ordre de 190 000 tonnes (t) en 2020 (lire nos informations : En Guinée Bissau, la campagne de commercialisation de la noix cajou démarre le 7 avril).  En 2020, il avait exporté 150 000 t, en recul de 20% par rapport à 2019, selon l’Agence nationale du cajou (ANCA) qui tablait, en, juin dernier, sur 175 000 t exportées en 2021 (lire nos informations : Guinée Bissau : objectif de 175 000 tonnes de cajou exportées en 2021).

 

Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +