05 septembre 2013 - 11:30 |

Le Climate Investment Funds mise $ 21,5 millions sur la RD Congo

A la clé, la gestion durable des forêts des Bassins de Mbuji et Kanangani

Avec pour objectif d’engager la gestion durable de son secteur forestier, la RD Congo (RDC) a obtenu une subvention de $ 21,5 millions du Climate Investment Funds (CIF) pour le projet REDD+ Intégré dans les Bassins de Mbuji et Kanangani (PIREDD/MBKISS).

Ce projet d’une valeur totale de $ 26,6 millions et qui devrait s’étendre sur cinq ans est ainsi financé par le Programme d’investissement forestier (PIF) du CIF, par le gouvernement congolais à hauteur de $ 4,4 millions et par un apport des bénéficiaires d’une valeur de $ 700 000. Il sera mis en œuvre avec l’appui de la Banque africaine de développement (BAD).

PIREDD/MBKISS devrait permettre de capturer environ 4 millions de tonnes de CO2 sur 25 ans. On estime à 400 000, dont 50 % de femmes, le nombre de personnes qui devraient en tirer des avantages directs et à 1,5 million le nombre de résidents devant bénéficier d’avantages indirects liés à cette initiative.

Cette subvention du CIF est inédite au profit d’un pays africain dans le cadre d’une action forestière”, a déclaré Mafala Duarte, le coordonnateur du CIF (BAD) et son Expert en chef des questions de changement climatique.

Rappelons que la RDC est l’une des plus grandes nations forestières mondiales, avec deux tiers de sa superficie couvert de forêts tropicales. Le pays abrite 60 % des forêts du Bassin du Congo, le deuxième plus grand massif forestier au monde, et stocke jusqu’à 140 milliards de tonnes de dioxyde de carbone (CO2).

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +