10 juillet 2020 - 17:44 |

Nouvelle impulsion pour des semences de manioc plus durables au Nigeria

L'Institut international d'agriculture tropicale (IITA) à Ibadan (Nigeria) tente de remédier au manque d’accès des agriculteurs au matériel de plantation de manioc de haute qualité grâce à la mise en œuvre de la deuxième phase du projet Construire un système semencier de manioc économiquement durable et intégré (BASICS II) dès la fin du mois de juin. Il permet l’apport de semences à un prix abordable et de qualité, et surtout, ces nouvelles variétés de manioc sont disponibles sur le marché africain, souligne l'IITA. 

Le projet BASIC I a été lancé pour la première fois en novembre 2015 dans le but de servir de fournir aux agriculteurs des variétés de manioc de meilleure qualité et plus productives. Ainsi, le projet œuvre à la sécurité alimentaire et à l’augmentation des revenus des producteurs et autres semenciers. En outre, 150 entreprises de semences ont été créés dans les Etats de Benue, Abia, Akwa Ibom, et Imo, afin de multiplier et vendre des tiges de manioc.

D’une durée de 5 ans, le projet BASIC II vise à développer un nouveau système de semence de manioc plus durable qui rend les tiges de hautes qualités et les rendements plus important disponibles pour le marché et les agriculteurs africains. La mise en œuvre de BASICS II a également été réalisé car les agriculteurs qui cultivent le manioc sont généralement les plus défavorisés et ne disposent pas d’accès à des variétés améliorés qui rapportent moins de 10 tonnes par hectare au Nigeria.

BASICS II sera dirigé par l'IITA, en collaboration avec Mennonite Economic Development Associates (MEDA), le National Agricultural Seeds Council (NASC), le National Root Crops Research Institute (NRCRI), Catholic Relief Services (CRS), IITA GoSeed, Umudike Seed, Sahel Consulting Agriculture and Nutrition Ltd., le Tanzania Agricultural Research Institute (TARI) et le Tanzania Official Seed Certification (TOSCI). BASICS II bénéficie d'un appui financier de $14,3 millions de la Fondation Bill & Melinda Gates. 

Le projet se concentre sur le Nigeria et  la Tanzanie et tentera de reproduire ce modèle à d’autres pays africains. La Tanzanie ayant développé un projet similaire de certification des tiges pour garantir la qualité des semences. 

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +