12 avril 2019 - 18:06 |

La société nigériane Value Seeds est récompensée de ses efforts envers les petits exploitants

C’est une première ! La société nigériane Value Seedsest en tête du premier Indice de l’accès aux semences pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale 2019. L’Indice récompense pour la première fois les entreprises qui touchent les petits exploitants. Un indice qui met en lumière les entreprises de semences qui – rappelons-le – jouent un rôle déterminant dans l’augmentation de la productivité des petits exploitants agricoles et dans l’assurance d’une sécurité alimentaire et nutritionnelle parfois très fragile. L’Indice de l’accès aux semences est mesuré à partir des résultats obtenus dans sept domaines  : gouvernance et stratégie, ressources génétiques, propriété intellectuelle, recherche et développement (R&D), production de semences, ventes marketing et la capacité des bâtiments.

Les trois premières places du classement sont donc délivrées à l’entreprise nigériane Value Seeds qui se place en tête du classement. Créée en 2009, présente qu'au Nigeria,  elle  a développé un réseau de distribution à l’échelle national, propose des formations et ouvre des débouchés aux agriculteurs. Spécialisée dans les semences de grandes cultures et potagères, elle s’oriente de plus en plus vers la recherche et le développement et propose « des kits abordables et complets pour le maïs et riz, c’est-à-dire des kits contenants tout le nécessaire pour les agriculteurs » peut-on lire.

La société française Technisem se place à la deuxième marche de ce classement. L’entreprise est présente dans 17 pays de la région et offre des formations dans 13 d’entre eux. Au sein du groupe Novalliance, elle collabore avec différentes entreprises semencières africaines pour des activités de sélection et de commercialisation. Avec East-West Seed et Syngenta, respectivement troisième et quatrième, elles sont les seules entreprises extérieures au continent qui mènent des activités de sélection dans la région.

Par ailleurs, ce classement dépend également de la transparence et de la divulgation des résultats. Si bien qu’il est indiqué que les entreprises figurant en bas du classement présentent les caractéristiques de ne pas divulguer (ou peu) d’informations, et de réaliser peu d’activités de recherche et développement.

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +