19 février 2021 - 14:00 |

La SFI prête € 2 millions au CEDIAM pour soutenir le secteur de la mangue au Mali

La Société financière internationale (IFC) a annoncé hier le décaissement d’un prêt de € 2 millions en faveur du Centre d’étude et de développement industriel et agricole du Mali (CEDIAM) dans le but de soutenir le développement de la firme, créer des emplois, faciliter l’accès des producteurs aux marchés et augmenter la production de mangues, ainsi que les exportations, souligne le communiqué de l’Institution financière.

« Ce partenariat aidera notre entreprise à devenir plus moderne, plus durable et plus rentable. Il va permettre d'augmenter la production et la transformation locales de mangue au Mali, et profitera à tous les acteurs de la chaîne de valeur », affirme Diadié Sankaré, président du CEDIAM.

Plus précisément, cette nouvelle ligne de crédit est constituée d’une facilité de € 1 million consentie par la SFI et d’un prêt concessionnel de € 1 million également accordé par le Guichet pour le secteur privé du Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP).

Ce prêt aidera le CEDIAM -présenté comme la plus importante industrie de transformation de mangue du Mali- à moderniser son outil de production grâce à de nouveaux équipements capables d’augmenter les capacités de collecte de mangues. De même, il permettra de connecter 1 000 nouveaux agriculteurs à la chaine d’approvisionnement du Centre (déjà forte de 2 000 agriculteurs) et de créer 300 emplois directs et indirects.

Ce nouveau partenariat offrira également un fonds de roulement permanent au Centre qui lui permettra d’augmenter ses exportations de purée et de concentré de mangue vers l’Europe et l’ensemble de ses autres marchés, et surtout d’augmenter la compétitivité de la mangue malienne à l’internationale.

Le partenariat entre la SFI et le CEDIAM vise également à la création d’un programme d’assistance technique pour aider le Centre dans sa gouvernance, sa gestion financière et sa gestion des risques environnementaux. Par ailleurs, les agriculteurs bénéficieront de formations pour améliorer leurs pratiques agricoles et accroitre leurs revenus.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +