27 novembre 2020 - 16:25 |

La lutte contre la pêche illégale s’intensifie au Sierra Leone

Le président de la Sierra Leone, Julius Maada Bio, a dévoilé mardi dernier lors d’une visite à Murray Town, à l’ouest de Freetown, les plans du gouvernement dans la lutte contre la pêche non déclarée et non règlementée dans le pays. Des pratiques illégales qui coûtent au gouvernement près de $ 100 millions chaque année en pertes de revenus, souligne le média The Sierra Leone Telegraph.

Le Président annonce la multiplication de patrouille de surveillance de pêche et d’équipement de sécurité. Concrètement il s’agit de l’achat de six bateaux de patrouilles côtières, vingt-trois équipements de communication radio pour faciliter les liaisons et la mise à jour quotidienne des activités en mer. On compte également 2 500 gilets de sauvetage à vendre à un taux subventionné en faveur des communautés de pêcheurs pour assurer leur sécurité en mer, ainsi que des tablettes et téléphones Android pour collecter des données.

La pêche contribue actuellement à 10 à 12 % du produit intérieur brut (PIB) de la Sierra Leone, mais dispose d’un potentiel pour occuper une place nettement plus importante. Le secteur est touché par la pêche illicite, l’évasion fiscale, la surpêche de navires illégaux qui déploient leurs filets dans la zone économique exclusive (ZEE) du pays et mettent à mal les stocks de poissons du pays. Ces pêches illégales menacent directement les moyens de subsistance des populations -dont la pêche est leur unique source de revenus- et impacte l’industrie de la pêche locale qui emploie plus de 500 000 Sierra-Léonais.

Le secteur est aussi  touché par le fléau de la corruption et une mauvaise gestion. « Nous devons reconnaitre que la pêche INN [pêche illicite, non déclarée et non règlementée] prospère là où il existe des régimes nationaux corrompus […] Tout comme la corruption, nous devons rendre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée risquée et plus chère », souligne le président Bio. Mais le Président affirme que la situation a changé depuis son élection. En effet, l’administration Bio a généré une augmentation des revenus dans l’industrie de la pêche qui atteignent 100,5 milliards de leones ($ 10,5 millions) en 2019. Cette année, malgré la pandémie les revenus générés atteignent d’ores et déjà 78 milliards de leones ($ 7,8 millions).

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +